Votre avis nous intéresse !

Suite au lancement de notre nouveau site, nous vous proposons de participer à une courte enquête de lectorat.

Participer à l'enquête

Chaque année, dans les panoramas " Les retraités et les retraites " et " Les minima sociaux et prestations sociales ", la DREES fournit des informations sur le minimum vieillesse, les allocataires du minimum vieillesse, leur profil et les montants versés. Ces données proviennent principalement de deux sources : l’enquête sur le minimum vieillesse et l’enquête auprès des Bénéficiaires de minima sociaux (BMS).

 

Le minimum vieillesse

Plus ancien minimum social, le minimum vieillesse vise à garantir un niveau minimal de ressources aux personnes âgées de 65 ans ou plus (62 ans en cas d’invalidité ou inaptitude) disposant de faibles revenus. Depuis 1956 et jusqu’à la fin 2006, le minimum vieillesse est un dispositif à deux étages, composé d’allocations dites « de premier étage » et d’une prestation chapeau, l’allocation supplémentaire du minimum vieillesse (ASV). La réforme de 2006 instaure une prestation unique, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), qui se substitue pour les nouveaux bénéficiaires aux anciennes prestations et permet d’atteindre le même montant de revenu. Depuis 2007, les deux systèmes coexistent : les bénéficiaires du minimum vieillesse regroupent ainsi les détenteurs d’une des deux allocations vieillesse qui permettent d’atteindre le plafond du minimum vieillesse, c’est-à-dire l’ASV ou l’Aspa.
Les allocations du minimum vieillesse sont des prestations sociales différentielles, c’est-à-dire qu’elles complètent le revenu des allocataires, pour leur assurer un montant de ressources. Fin 2019, ce montant s’élève à 10 418 euros par an pour une personne seule, soit 868 euros par mois, et à 16 175 euros pour un couple d’allocataires, soit 1 348 euros par mois. Un plan de revalorisation a été entrepris dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. Le montant maximal pour une personne seule ou pour un allocataire en couple dont le conjoint n’est pas allocataire lui-même a été revalorisé de 30 euros mensuels au 1er avril 2018, puis de 35 euros supplémentaires au 1er janvier 2019 et au 1er janvier 2020. Cette dernière revalorisation a porté son montant à 903 euros pour une personne seule. Au total, la revalorisation atteint ainsi 100 euros mensuels, entre avril 2017 et janvier 2020. Le montant maximal pour un couple d’allocataires a augmenté dans les mêmes proportions, soit 12,5 % sur la même période.

 

Les enquêtes de la DREES

L’enquête sur le minimum vieillesse vise à décrire les bénéficiaires des allocations du minimum vieillesse. Elle fournit des informations sur le nombre d’allocataires des différentes allocations du minimum vieillesse, sur la répartition des effectifs de bénéficiaires selon certaines caractéristiques sociodémographiques (âge, état matrimonial, département de résidence) et sur le montant de la prestation versée.

L’enquête auprès des Bénéficiaires de minima sociaux (BMS) réalisée par la DREES s’inscrit dans le cadre du dispositif d’observation statistique des situations des populations en difficulté. Elle a pour principal objectif de mieux connaitre les conditions de vie des bénéficiaires de minima sociaux.