Votre avis nous intéresse !

Suite au lancement de notre nouveau site, nous vous proposons de participer à une courte enquête de lectorat.

Participer à l'enquête

La DREES réalise de nombreux travaux sur les dépenses de santé. Elle élabore annuellement les comptes de la santé. La DREES analyse les dépenses de santé via leur financement, leur composition, leur évolution, et la situation de la France dans le contexte international. Elle mène des études sur leur prise en charge par l’Assurance maladie et les assurances complémentaires santé, ainsi que sur les restes à charge des ménages. Elle contribue à l’évaluation des réformes, comme la généralisation de la complémentaire d’entreprise, le 100 % santé, ou la complémentaire santé solidaire. Certains postes de dépenses font l’objet d’analyses spécifiques, en particulier les médicaments et dispositifs médicaux ou les indemnités journalières.

Les Comptes nationaux de la santé sont publiés chaque année dans le Panorama des comptes de la santé afin d’éclairer le débat public sur le suivi des dépenses de santé en France et en comparaison internationale.  Ils sont présentés en Commission des comptes de la santé au Ministre et à une cinquantaine de parties prenantes du système de santé.

Le marché de l’assurance complémentaire fait l’objet d’un rapport annuel sur la situation financière des organismes d’assurance complémentaire santé. Le Panorama de la complémentaire santé apporte des chiffres de référence et des analyses spécifiques sur les acteurs de la complémentaire santé, les bénéficiaires et les garanties. Par ailleurs, la DREES mène de nombreuses analyses sur les dépenses de santé. Elles visent par exemple à mesurer la couverture complémentaire de la population et les dépenses de santé auxquelles font face les ménages. Une attention particulière est accordée à l’évaluation des réformes de la prise en charge des dépenses de santé.

Le marché du médicament et les indemnités journalières font l’objet d’analyses sur leur régulation, portant par exemple sur les liens entre indemnisation et recours aux arrêts maladie ou les incitations à l’amélioration de la pertinence de la prescription de certains médicaments (génériques, biosimilaires, antibiotiques…).

Pour ces études, la DREES s’appuie sur des données comptables des différents régimes d’Assurance maladie, des donnes médico-administratives issues du système national des données de santé (SNDS) et sur des enquêtes auprès des ménages, des organismes complémentaires, ou encore des entreprises et de leurs salariés. Elle développe un modèle de micro-simulation pour l’analyse des restes à charge et de la redistribution opérée par le système d’assurance maladie (INES-OMAR).