Les services d’action éducative de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et les clubs et équipes de prévention : activité, personnel et profil des jeunes suivis

Communiqué de presse

Paru le 22/08/2022
La DREES diffuse pour la première fois sur son site en open data des données agrégées, issues de l’enquête auprès des établissements et services de la protection de l’enfance 2017 (ES-PE 2017), sur les services d’action éducative de la protection de l’enfance et sur les clubs et équipes de prévention. Les chiffres publiés portent sur le statut juridique et l’activité de ces services, ils détaillent les différents types d’emploi du personnel en fonction et décrivent les caractéristiques des jeunes accompagnés par ces dispositifs telles que leur âge, leur sexe, leur occupation, leur logement principal ou la durée de leur suivi.

 

Fin 2017, près de 400 services d’action éducative en milieu ouvert (AEMO) ou d’action éducative à domicile (AED) suivent environ 160 000 enfants et jeunes adultes protégés par des mesures de l’aide sociale à l’enfance (ASE). Les services accompagnent ainsi près de 400 enfants ou jeunes adultes en moyenne.
En équivalent temps plein (ETP), 8 200 personnes travaillent au sein des services d’action éducative, représentant en moyenne 21 personnes à temps plein au sein de chaque service. Au total, sur l’ensemble des services d’action éducative, une personne en ETP (toutes fonctions confondues) suit 19 jeunes.

Les jeunes accompagnés par les services d’action éducative sont moins âgés que ceux accueillis en établissements de l’ASE (maisons d’enfants à caractère social, foyers de l’enfance, pouponnières, villages d’enfants et lieux de vie et d’accueil). Fin 2017, 58 % des jeunes suivis par les services d’action éducative sont âgés de moins de 12 ans, alors que 31 % des jeunes hébergés en établissements sont âgés de moins de 12 ans. Les jeunes majeurs suivis par les services d’action éducative sont extrêmement peu nombreux (1 %).

Fin 2017, environ 9 500 jeunes sont inscrits sur liste d’attente dans les services d’AEMO et d’AED sans être encore pris en charge (soit 5 % du total des jeunes suivis ou sur liste d’attente à cette date).

D’autre part, 135 000 enfants et jeunes adultes sont accompagnés par près de 300 clubs et équipes de prévention fin 2017. En moyenne, 470 jeunes sont suivis par structure. 3 600 personnes travaillent dans ces structures en ETP, correspondant en moyenne à 12 personnes à temps plein par club et équipe de prévention. Dans ces structures, le taux d’encadrement agrégé est de 3 personnes en ETP pour 100 jeunes suivis.
Au 31 décembre 2017, les garçons sont encore plus majoritaires parmi les jeunes accompagnés par les clubs et équipes de prévention (61 % de garçons) que parmi ceux suivis par les services d’action éducative (55 % de garçons). Les jeunes suivis par les clubs et équipes de prévention sont également plus âgés : 11 % des jeunes accompagnés ont moins de 12 ans, 48 % sont âgés de 12 ans à moins de 18 ans et 41 % sont majeurs.
 

Téléchargez et visualisez les données


Précisions méthodologiques
Les services d'action éducative pris en compte ici sont pour l'essentiel des services associatifs. À quelques exceptions près, les actions éducatives mises en œuvre en régie directe par les conseils départementaux ne sont pas dans le champ de l'enquête ES-PE 2017. Elles ont en revanche été intégrées au champ de la dernière édition de l’enquête (ES-PE 2021).
Selon l’enquête annuelle de la DREES sur l’aide sociale des départements, les conseils départementaux font état d’un total de 167 000 mesures d’action éducative au 31 décembre 2017 (comprenant les mesures d’action éducative mises en œuvre par les services associatifs et également celles en régie directe). Cette différence de champ peut expliquer l’écart constaté entre les deux enquêtes dont les circuits de collecte sont bien distincts.

Par ailleurs, les données mobilisées dans ce jeu de données sont des données agrégées renseignées par les structures elles-mêmes.
Les données ont fait l'objet d'un redressement statistique pour tenir compte de la non-réponse de certaines structures au questionnaire de l'enquête. Toutefois, certaines structures répondantes n'ont pas répondu à toutes les questions. Il s'agit de non-réponse « partielle ». Cette forme de non-réponse peut être parfois très élevée (proche de 50 %). Le taux de non-réponse partielle est indiqué sous chacun des tableaux concernés.

À propos de l’enquête auprès des établissements et services de la protection de l’enfance (ES-PE)
L’enquête de la DREES auprès des établissements et services de la protection de l’enfance (ES-PE) porte sur l’activité des structures de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), sur leur personnel et sur les enfants, adolescents et jeunes adultes qui y sont hébergés ou accompagnés, et sur ceux qui en sont sortis dans l’année.
L’enquête existe depuis 1983. La dernière édition (ES-PE 2021) a été collectée au premier semestre 2022 et porte sur la situation des structures en 2021. Les premiers résultats feront l’objet de publications en 2023. La précédente édition de l’enquête (ES-PE 2017) porte sur la situation de 2017.

Pour en savoir plus :

 

Nous contacter