Les comptes de la protection sociale en 2009

Catherine Zaidman (coord.), Emmanuel Caicedo, Malik Koubi, Amina Yanat-Irfane, Élise Clément, Michèle Mansuy, Cécile Simon, Frédéric Tallet

Études et statistiques (2006-2016)

Paru le 06/05/2011 Màj le 16/04/2021

Résumé

Les comptes de la protection sociale sont pleinement marqués, en 2009, par la crise économique.
Les dépenses en prestations, dont le montant s’élève à 597,6 milliards d’euros, connaissent en effet une croissance un peu plus vive que les années précédentes (+4,7%). D’une part, la dégradation du marché du travail entraîne une forte hausse des dépenses consacrées au chômage. D’autre part, les montants alloués aux minima sociaux connaissent une forte hausse suite à la généralisation du RSA à l’ensemble du territoire métropolitain au 1er juin 2009.
Les dépenses relatives aux deux principaux risques (maladie et vieillesse-survie, qui représentent presque les trois quarts des prestations) ont dans leur ensemble une croissance proche de celle observée en 2008.

 

Les ressources de la protection sociale connaissent de leur côté une croissance très ralentie. Même si ces dernières résistent mieux à la contraction des assiettes que les ressources de l’État, les recettes ne compensent pas la croissance des prestations sociales. Ainsi, le solde annuel des Comptes de la protection sociale se dégrade fortement : tous régimes confondus, il redevient négatif (-17,8 milliards d’euros), alors qu’il était positif depuis 2006.

  • Zaidman, C. (coord.), Caicedo, E., Koubi, M. et al. (2012, octobre). La protection sociale en France et en Europe en 2009. Paris, France : DREES, coll. Études et statistiques.

Pour en savoir plus

Jeux de données à explorer

Historique

Sources, outils & enquêtes

Nous contacter