Fonds d’aide aux jeunes en 2020 : un nombre de bénéficiaires encore en baisse, mais dont le profil et les besoins ont changé

Sarah Abdouni (DREES)

Études et résultats

N° 1224

Résumé

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie une étude sur le fonds d’aide aux jeunes (FAJ). Ce dispositif départemental est destiné aux jeunes adultes connaissant des difficultés d’insertion sociale ou professionnelle et disposant de faibles ressources. Cette étude s’appuie sur une enquête exhaustive menée auprès des conseils départementaux et porte sur les montants, les aides individuelles et les bénéficiaires du FAJ. Pour la première fois, des données mensuelles ont été collectées sur les années 2020 et 2021. Elles permettent de décrire plus finement les évolutions des différents indicateurs et en particulier d’observer l’effet de la crise sanitaire sur le recours au FAJ. En complément de l’étude, des données détaillées par département sont publiées en Open data.

 

Le nombre de bénéficiaires poursuit sa baisse

En 2020, 67 000 jeunes ont bénéficié d’aides individuelles du FAJ, soit 1,1 % de la population âgée de 18 à 25 ans. Le recours au FAJ recule depuis plusieurs années, notamment depuis 2015 en lien avec le déploiement de la Garantie jeunes. Cette baisse se poursuit entre 2019 et 2020 (-4,1 % en un an) malgré la crise sanitaire et ses conséquences sociales, mais de manière moins marquée qu’entre 2015 et 2019 (-6,4 % par an en moyenne).

Une hausse de la part des aides alimentaires en 2020 et 2021

Les aides individuelles accordées par le FAJ contribuent à subvenir à différents besoins. En 2020, 60 % des aides individuelles ont une finalité alimentaire, en augmentation de 7 points par rapport à 2019. La part des aides alimentaires a particulièrement augmenté au second trimestre de 2020, à l’issue du premier confinement. Dans 68 collectivités sur 109, les aides alimentaires représentent trois quarts des aides attribuées en mai 2020 contre 60 % en février 2020.
En revanche, au cours du premier semestre de 2021, la répartition du nombre d’aides attribuées selon leur finalité est semblable à celle du début de 2020, c’est-à-dire juste avant le début de la crise sanitaire. Les autres aides individuelles accordées par le FAJ visent à favoriser la mobilité (financement du permis de conduire, entretien d’un véhicule, frais de transport en commun…), ou encore la formation. Leurs parts respectives dans l’ensemble diminuent entre 2019 et 2020.

Une relative dégradation de la situation d’activité des bénéficiaires en 2020

En 2020, 60 % des bénéficiaires ne sont ni scolarisés, ni en emploi, ni en stage rémunéré, contre 55% en 2019. À l’inverse, les jeunes en emploi ou en stage rémunéré et les étudiants sont moins nombreux en 2020 qu’en 2019, en effectifs comme en proportion parmi les bénéficiaires.

Nous contacter