Personnes âgées dépendantes et aidants potentiels : une projection à l’horizon 2040

Olivier BONTOUT, Christel COLIN et Roselyne KERJOSSE - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

À partir des résultats de l’enquête Handicaps-Incapacités-Dépendance, des projections peuvent être effectuées pour appréhender les effets des évolutions démographiques sur le nombre de personnes dépendantes. Trois scénarios possibles d’évolution de la dépendance aux âges élevés ont ici été envisagés. À l’horizon 2040, le vieillissement de la population française devrait conduire, dans les trois hypothèses, à une augmentation tendancielle du nombre de personnes âgées dépendantes de plus de 60 ans.

Une première accélération aurait lieu vers 2010 et une seconde à partir de 2030. Sur la période 2000-2020, la hausse serait de l’ordre de 16 % dans le scénario optimiste, 25 % dans le scénario central ou 32 % dans le scénario pessimiste. Entre 2020 et 2040, le nombre de personnes âgées dépendantes augmenterait dans des proportions légèrement supérieures. Au total, sur les quarante années, l’augmentation serait d’environ 35 % dans le scénario optimiste, 55 % dans le scénario central ou 80 % dans le scénario pessimiste. Cette hausse serait concentrée sur les personnes de 80 ans ou plus.

L’accompagnement des personnes âgées dépendantes est souvent du ressort de leur entourage. Or, le nombre de personnes de 50 à 79 ans, qui constituent aujourd’hui la majorité des aidants, devrait, d’après les projections démographiques de l’INSEE, augmenter d’environ 10 % entre 2000 et 2040, soit nettement moins que le nombre de personnes âgées dépendantes.

Ce constat, lié aux évolutions démographiques, pourrait être amplifié par l’accroissement de l’activité féminine, sachant bien sûr que d’autres facteurs et arbitrages individuels pourront venir augmenter ou réduire le potentiel effectif d’aidants.

pdf Études et résultats - 160 - Personnes âgées dépendantes et aidants potentiels : (...) Téléchargement (178.3 ko)