Insertion : un accompagnement renforcé ou global pour 30 % des bénéficiaires du RSA inscrits à Pôle emploi

JPEGEn France, 40 % des bénéficiaires du RSA soumis aux droits et devoirs sont inscrits à Pôle emploi comme demandeurs d’emploi en catégorie A, B ou C, fin 2017.

L’accompagnement des bénéficiaires du RSA est plus intensif que celui de l’ensemble des inscrits à Pôle emploi : 24 % bénéficient d’un accompagnement renforcé (contre 16 %), 5 % d’un accompagnement global (contre 1 %). Ces deux types d’accompagnement sont davantage dispensés aux bénéficiaires du RSA ayant un moindre niveau de formation ou s’étant récemment inscrits à Pôle emploi. L’accompagnement guidé reste majoritaire pour les bénéficiaires du RSA (53 %) comme pour l’ensemble des inscrits (48 %). Quatre principaux types d’accompagnement à la recherche d’emploi sont possibles pour les inscrits à Pôle emploi. L’accompagnement suivi concerne enfin 17 % des bénéficiaires du RSA, contre 33 % de l’ensemble des inscrits.

La délégation d’accompagnement à un organisme autre que Pôle emploi est très minoritaire pour les bénéficiaires du RSA inscrits à Pôle emploi (14 % des cas), même si elle est plus fréquente que pour l’ensemble des demandeurs d’emploi (8 %). La délégation est plus courante pour les bénéficiaires du RSA de moins de 25 ans : 32 % ont un accompagnement délégué, 22 % un accompagnement délégué à une mission locale.

Référence : Aurélien D’Isanto (DREES), 2019, « Insertion : un accompagnement renforcé ou global pour 30 % des bénéficiaires du RSA inscrits à Pôle emploi », Études et Résultats, n°1121, DREES, juillet.