Plus de 2 millions de tests réalisés entre le 26 octobre et le 1er novembre 2020, et des délais de validation de résultat qui s’allongent

Entre le 1er mars et le 1er novembre 2020, on estime que près de 21 827 000 tests RT-PCR ont été réalisés en France : 2 293 000 sur la période du 1er mars au 6 juin (d’après l’enquête de la DREES auprès des laboratoires) et 19 533 600 sur la période du 7 juin au 1er novembre (d’après SI-DEP).

Le nombre de tests RT-PCR continue d’augmenter fortement. Entre le 26 octobre et le 1er novembre, 2 186 600 tests ont été validés, soit près de 270 000 tests supplémentaires par rapport à la semaine précédente, et 550 000 tests supplémentaires au cours des deux dernières semaines.

La part des tests validés en moins de 24h et 48h diminue fortement

Le nombre particulièrement élevé de tests effectués entre le 26 octobre et le 1er novembre commence à peser sur la capacité des laboratoires à les traiter : la médiane des délais de rendu augmente de 0,1 jour pour atteindre 1,1 jour. La part des tests validés en moins de 24h et 48h diminue notablement. 42% des tests qui ont été validés la semaine dernière ont été prélevés dans les 24h auparavant, contre 48 % la semaine précédente. 80 % des tests qui ont été validés la semaine dernière ont été prélevés dans les 48h auparavant, contre 87 % la semaine précédente La part de tests validés en moins de 72h diminue plus légèrement : 93 % la semaine dernière contre 96 % la semaine précédente.

Une durée médiane entre prélèvement et validation du résultat du test supérieure à 1,5 jour pour un département sur dix

Consulter la datavisualisation

Méthodologie

La DREES exploite les données pseudonymisées du système d’information SI-DEP, qui portent sur l’ensemble des tests RT-PCR réalisés par les laboratoires d’analyse médicale, et comportent des informations à la fois sur les résultats des tests et sur leurs délais de réalisation. Le calcul des délais se fait à partir de la date de prélèvement du test (jour, heure, minute), déclarée par le laboratoire, et de la date d’intégration (jour, heure, minute) du test dans le système d’information, intégration qui doit se faire très rapidement après la validation du test.

Les statistiques présentées portent sur l’ensemble des tests réalisés, en date de validation du résultat. Si une même personne a réalisé successivement deux tests, ces deux tests sont donc comptés. Les données sur le nombre de tests diffèrent de celles publiées par Santé Publique France, en date de prélèvement du test. De plus, les délais ici présentés correspondent aux délais entre la date de prélèvement et la date d’intégration des résultats dans SI-DEP. Cependant, la date d’envoi des résultats aux patients par le laboratoire peut être postérieure à l’intégration des résultats dans SIDEP. Les délais entre date de prélèvement et réception des résultats par les patients pourraient donc être supérieurs à ceux mesurés via SIDEP.

Enfin, entre début mars et début juin 2020, préalablement au déploiement complet de SIDEP, la DREES a mis en place à la demande du centre de crise sanitaire un système d’information permettant de comptabiliser le nombre de tests réalisés en France, à partir des déclarations des sites réalisant les tests (et non les prélèvements comme dans SIDEP).

Dans le cadre de l’exploitation des données SIDEP, la DREES procède à quelques retraitements des données. En particulier, les tests remontés avec un pseudonyme manquant sont supprimés. Dans le cas d’un même test remonté plusieurs fois (mise à jour de certaines informations sur le patient par exemple), la DREES conserve la ligne la plus récente, à l’exception de la date d’intégration dans SIDEP dont on retient la valeur la plus ancienne, assimilée à la date de validation du résultat.

Enfin, suite à des difficultés techniques, tous les tests validés entre le 26 octobre et le 1er novembre ne sont pas remontés dans les exports envoyés à la Drees, entrainant une très légère sous-estimation du nombre de tests validés sur la fin de semaine.