Le modèle de micro-simulation Ines-Omar 2017 - Note méthodologique détaillée

Mathieu FOUQUET (DREES)

Les dossiers de la DREES

N° 87

Paru le 07/12/2021 Màj le 15/12/2021

Résumé

Le modèle Omar permet d’étudier la redistribution opérée par le système d’assurance maladie du point de vue des ménages. Il fournit des informations sur les dépenses de santé, les remboursements versés respectivement par l’assurance maladie publique et par les complémentaires santé, sur les cotisations dont doivent s’acquitter les souscripteurs et sur ce qui demeure à la charge des ménages après remboursements complémentaires. Ces données peuvent être déclinées sur diverses sous-populations selon le type de couverture complémentaire, le niveau de vie, l’âge, le bénéficie ou non d’une affection de longue durée (ALD), l’état de santé déclaré, le statut d’activité. Lorsque le modèle Omar est pseudo-apparié au modèle Ines, on dispose d’éléments additionnels sur la participation des ménages au financement de l’assurance maladie obligatoire (AMO). Il devient alors possible de calculer le poids de l’ensemble des dépenses de santé et de leur financement dans le revenu des ménages et d’étudier la redistribution opérée par le système d’assurance maladie.

Ce document présente la méthode de la version 2017 du modèle Ines-Omar. Contrairement aux précédentes versions du modèle, basées sur l’Enquête santé et protection sociale (ESPS) de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes), le cœur de cette nouvelle édition du modèle est l’enquête Statistique sur les ressources et les conditions de vie (SRCV) 2017 produite par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Il s’agit de la première enquête en population générale permettant de connaître l’état de couverture de la population par une complémentaire santé à la suite de la généralisation de la complémentaire d’entreprise en 2016. En effet, l’appariement entre l’Enquête santé européenne (EHIS) 2019 et le Système national des données de santé (SNDS) n’était pas encore mobilisable au moment de la mise à jour du modèle.