Votre avis nous intéresse !

Suite au lancement de notre nouveau site, nous vous proposons de participer à une courte enquête de lectorat.

Participer à l'enquête

Les emplois-jeunes du secteur social au 31 décembre 2001

Christine BONNARDEL

Études et résultats

N° 248

Paru le 01/07/2003 Màj le 21/12/2020

Résumé

Au 31 décembre 2001, plus de 50 000 jeunes avaient été embauchés en contrats emplois-jeunes (CEJ) dans le secteur « social » depuis le début du dispositif.

Ces embauches, réalisées à 45 % par des associations, recouvrent des activités à contenu varié : assistance aux personnes âgées, aux personnes handicapées, animation socioculturelle ou sportive, médiation, aide à la gestion associative.

Les structures accueillant des jeunes en CEJ, en dehors même de ces contrats, emploient 15 % de leurs effectifs en contrats aidés, ce chiffre atteignant 20 % pour les associations. Les jeunes ont signé pour 76 % d'entre eux des contrats à durée déterminée, et sont en quasi-totalité à temps plein. Les titulaires des contrats emplois-jeunes sont à 70 % des jeunes femmes, ont en moyenne 24 ans, possèdent pour 72 % d'entre eux un niveau d'études égal ou supérieur au baccalauréat et étaient, avant leur embauche en CEJ, pour plus de 70 %, des demandeurs d'emploi.

Les emplois-jeunes ainsi créés se répartissent assez inégalement sur le territoire : s'ils sont en nombre absolu plus élevé dans les départements du Nord, c'est dans une large moitié sud de la France que, rapportés à la population, on en trouve la plus grande proportion.
Les contrats emplois-jeunes du secteur « social » arriveront à leur terme en quatre vagues successives d'ampleur décroissante, à partir du 1er janvier 2003.

Nous contacter