Votre avis nous intéresse !

Suite au lancement de notre nouveau site, nous vous proposons de participer à une courte enquête de lectorat.

Participer à l'enquête

Les affectations des étudiants en médecine à l'issue des épreuves classantes nationales en 2008

Mélanie VANDERSCHELDEN

Études et résultats

N° 676

Paru le 03/02/2009 Màj le 21/12/2020

Résumé

À l'issue des épreuves classantes nationales (ECN) de 2008, environ 5 000 étudiants sont entrés en troisième cycle des études médicales. Cette année marque la fin de la période transitoire pendant laquelle des résidents passaient les ECN afin d'obtenir un diplôme d'études spécialisées (DES) de médecine générale.

 

La majorité des 620 postes restés vacants à l'issue de la procédure d'affectation sont des postes de médecine générale. Pourtant, le résultat de la procédure d'affectation est encore plus favorable à cette discipline que l'année dernière : 51 % des nouveaux internes ont été affectés en médecine générale contre 49 % en 2007. La petite embellie constatée en 2007 pour la médecine générale se confirme donc, en raison notamment de la proportion accrue des postes ouverts par les pouvoirs publics dans cette discipline.

Concernant les disciplines, les préférences des étudiants évoluent, mais à la marge seulement. Les disciplines « spécialités médicales » et « spécialités chirurgicales », entre autres, sont toujours bien classées par les étudiants, tandis que la gynécologie médicale, la santé publique et la médecine du travail pourvoient beaucoup plus difficilement les postes qu'elles proposent. Il faut remarquer, cette année encore, la position plutôt favorable de la médecine générale dans l'ordre des préférences des étudiants.

La plupart des étudiants ont accès à un éventail de disciplines et de subdivisions assez large. Pourtant, près d'un étudiant sur deux a changé de subdivision, c'est-à-dire de lieu de formation. Cette mobilité est d'ailleurs encore plus forte en 2008 qu'en 2007.

Nous contacter