La consommation de médicaments non prescrits

Alain BRIAND et Sandrine CHAMBARETAUD

Études et résultats

N° 105

Paru le 01/03/2001 Màj le 22/01/2021

Résumé

En France, en 1999, les médicaments à prescription facultative - qu'on peut obtenir sans ordonnance - représentent 30 % du chiffre d'affaires total du médicament, soit 40 milliards de francs : un quart de ces médicaments appartient au groupe des médicaments du système digestif et du métabolisme, et plus des deux tiers sont remboursables. Plus de 60 % des laboratoires pharmaceutiques commercialisent ce type de médicaments et un dixième des laboratoires y consacre plus de 90 % de leur chiffre d'affaires.

 

Toutefois, seul un tiers des médicaments à prescription facultative est effectivement acheté sans ordonnance et seulement 11 % d'entre eux seraient remboursables par l'assurance maladie s'ils étaient prescrits. Ces achats représentent environ 13 milliards de francs. Les personnes âgées, les femmes et les catégories sociales supérieures sont les premiers consommateurs de médicaments non prescrits.

Si, en France, leur part de marché apparaît plutôt faible (10 % en 1998) comparée à la moyenne européenne (12,5 %), par contre, les dépenses de pharmacie non prescrite par habitant sont relativement élevées. La France se situe ainsi en quatrième position derrière la Belgique, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Nous contacter