Protection maternelle et infantile (PMI) : un recul de l’activité et une forte baisse des effectifs de médecins entre 2016 et 2019

Études et résultats

N° 1227

Paru le 18/03/2022

Màj le 04/05/2022

Nadia Amrous (DREES)
La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie une nouvelle étude portant sur les services départementaux de protection maternelle et infantile (PMI). Ces derniers assurent des missions de santé publique et de prévention médico-sociale auprès des mères (et futures mères) et de leurs enfants. Ils interviennent également dans le domaine de la planification et de l’éducation familiale. L’étude décrit l’activité de ces services et les effectifs de leurs principaux personnels, sous l’angle des évolutions et des disparités départementales. Pour ce faire, elle s’appuie sur les résultats de l’enquête annuelle Aide sociale. En complément de l’étude, des données détaillées sont également publiées en Open data.

 

Fin 2019, les services départementaux de PMI réalisent des actions de proximité principalement dans les 4 800 points fixes de consultations répartis sur le territoire. Des professionnels variés interviennent dans ces services, dont en premier lieu des puériculteurs, qui représentent 43 % des effectifs en équivalent temps plein (ETP).
Si le total des effectifs en ETP n’a que légèrement diminué entre 2016 et 2019 (-0,4% en moyenne par an, un pourcentage comparable à celui du début des années 2010), ceux des médecins, pour leur part, ont nettement reculé (-4,8 % par an).

Les actions destinées aux enfants, notamment des consultations individuelles dédiées et des visites à domicile (VAD), demeurent la principale activité des services de PMI (58 % de l’ensemble des actions). Le nombre de ces actions  a également diminué de 4,5 % en moyenne par an entre 2016 et 2019, pour s’établir à 435 consultations et VAD pour 1 000 enfants de moins de 6 ans.
Les consultations et entretiens de planification et d’éducation familiale constituent moins du tiers de l’activité des services de PMI (29 %). Elles sont également moins nombreuses qu’auparavant : fin 2019, on dénombrait 43 consultations pour 1 000 femmes de 15 à 49 ans contre 46 fin 2016.  
Les actions en faveur des mères et des futures mères, par le biais des consultations ou de VAD, représentent 13 % des actions individuelles et s’inscrivent dans une tendance à la baisse depuis 2016.

- Accéder à la rubrique PMI sur le site de la DREES
- Accéder aux données détaillées

Parallèlement à cette publication, la DREES diffuse également les bases de données complètes sur le sujet, collectées annuellement dans le cadre du volet PMI de l’enquête Aide sociale. Il s’agit des données brutes non redressées, telles que déclarées par les collectivités interrogées:
-    Accéder à la base de données brutes

Nous contacter