Évolution des effectifs salariés hospitaliers depuis 15 ans - Méthodologie de construction d’agrégats nationaux

PNGPlusieurs publications donnent des éléments sur l’emploi salarié du secteur hospitalier, qui renvoient à des notions et des périmètres variables. Ces différentes mesures, tout en étant compatibles entre elles, sont marquées par des spécificités de champ et de concepts qui ne sont pas toujours suffisamment documentées, si bien que cela nuit à l’usage qui peut en être fait pour éclairer le débat public sur ce sujet.

Avec ce dossier, la DREES rend compte de la méthodologie qu’elle a retenu en matière de suivi statistique des effectifs hospitaliers, après un long travail d’exploration et de comparaison des données qui alimentent les publications existantes. Ce travail a conduit à creuser trois sources de données administratives distinctes : le système d’information des agents du secteur public (SIASP, Insee), le fichier des déclarations annuelles de données sociales « grand format » (DADS-GF, Insee) et la statistique annuelle des établissements de santé (SAE, DREES). L’identification des notions sous-jacentes (nature des emplois suivis, critère de rattachement aux établissements du champ, fenêtre d’observation, périmètre géographique) conduit à clarifier le positionnement de chacune de ces trois sources.

Des différences majeures entre SIASP-DADS, d’une part, et la SAE, d’autre part, rendent ces sources difficiles à apparier au niveau de la donnée élémentaire [1]. Pour cette raison, la méthode pragmatique retenue consiste à combiner les atouts de chaque source, pour produire des données sur les effectifs salariés en personnes physiques présents au 31 décembre dans les établissements du secteur hospitalier. En production courante, les estimations s’appuieront désormais sur des extractions de données SIASP pour le secteur public et DADS-GF pour le secteur privé : ces données, qui sont construites à partir des fichiers de paie des établissements, donnent, en effet, l’image la plus fiable des effectifs réellement sous contrat dans le secteur hospitalier.

Ces données ne sont pas toujours disponibles avant 2010 et, quand elles le sont, elles comportent de nombreuses perturbations, liées notamment à des changements méthodologiques intervenues dans leur processus de produc-tion. La production des effectifs salariés du secteur hospitalier pour les années antérieures à 2010 nécessite donc de recourir à des données retravaillées de la SAE : leurs évolutions sont appliquées « à rebours » de manière à remonter jusqu’en 2003 pour constituer des séries rétropolées homogènes avec les chiffres qui seront livrés en production courante. Le champ des estimations est enfin complété avec la SAE de manière à intégrer le service de santé des armées (SSA) et Mayotte.

Ce travail de construction par étape permet finalement de disposer de séries d’effectifs salariés au 31 décembre des années 2003 à 2017, en distinguant le secteur public du secteur privé, et en identifiant 7 groupes professionnels de salariés : médecins (y compris odontologistes et pharmaciens), internes, sages-femmes, infirmiers, aides-soignants, personnels administratifs, autres personnels soignants et autres personnes non soignants. Ces nouvelles séries sont à privilégier pour étudier les évolutions des effectifs hospitaliers, tandis que les données de la SAE seront utilisées en structure pour creuser plus finement la répartition des postes de travail par métiers et spécialisations médicales, mais aussi par catégories d’établissements de santé.

Ce travail de mise en cohérence conduit sur les données SIASP et DADS-GF rend nos séries sur les effectifs salariés hospitaliers plus faciles à rapprocher d’autres données d’emploi et de salaires. Parce que produits en utilisant des concepts et un champ homogène, nos estimations d’emploi salarié hospitalier sont directement comparables à celles des autres secteurs d’activité (produites par l’Insee). Elles peuvent également être rapprochées des travaux de la DREES sur les rémunérations des salariés du secteur hospitalier, qui recourent aux mêmes sources de données, avec des méthodologies contrôlées et comparables.

Toutes les données sont disponibles sur le site data.drees

Référence : Pauline Charnoz, Aurélie Delaporte, Céline Dennevault, Élodie Pereira, Fabien Toutlemonde (DREES), 2020, « Évolution des effectifs salariés hospitaliers depuis 15 ans - Méthodologie de construction d’agrégats nationaux », Les Dossiers de la DREES n° 69, décembre 2020

[1En particulier, la maille de collecte « établissement » n’est pas identifique dans ces sources de données : dans DADS-GF et SIASP, un établissement est repéré par son numéro Siret (répertoire SIrene de l’Insee) tandis que dans la SAE, l’établissement est repéré par un numéro Finess géographique (répertoire Finess de la DREES).