Vieillir dans quatre mégapoles : New York, Londres, Paris et Tokyo

Victor G. RODWIN, Gabriel MONTERO - Wagner School, New York University - Michael K. GUSMANO - ILC-USA - Traduction et adaptation : Sylvie COHU, Catherine FORT, Diane LEQUET-SLAMA - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Les villes de New York, Londres, Paris et Tokyo concentrent une part majeure de l’activité et de la richesse de leurs nations. Elles connaissent une forte densité de population, et notamment de personnes âgées. Elles disposent en outre d’un potentiel en équipement, réseaux et infrastructures de soins médicaux très important par rapport aux autres agglomérations.

Examiner le vieillissement de leur population et comparer les systèmes de santé et de soins dans ces quatre mégapoles est l’objet d’un programme de recherche international, qui vise à s’interroger sur les adaptations des systèmes sanitaires et sociaux à la longévité croissante de la population.

C’est parmi les quatre villes Tokyo qui présente la densité la plus élevée de personnes âgées de 65 ans et plus, mais Paris celle de personnes très âgées (85 ans et plus).

À Tokyo, les personnes âgées vivent également moins souvent seules que dans les autres mégapoles, les centres urbains de Manhattan, Paris et Londres concentrant en particulier une forte proportion de femmes très âgées et vivant seules.

Si ces quatre villes ont un équipement médical et hospitalier plus important en centre urbain qu’en périphérie, la densité en lits médicalisés et de long séjour apparaît inférieure à Londres et à Tokyo.

Les services d’aide à domicile, plus denses dans les centres urbains, sont plus difficiles à comparer mais semblent légèrement mieux assurés dans le centre de Londres.

pdf Études et résultats - 260 - Vieillir dans quatre mégapoles : New York, (...) Téléchargement (595.1 ko)