Situations professionnelles à l’entrée et à la sortie du complément de libre choix d’activité (CLCA)

Émilie LEGENDRE et Solveig VANOVERMEIR, avec la collaboration d’Olivia SAUTORY - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Le complément de libre choix d’activité (CLCA) est une prestation familiale accordée aux parents d’enfants de moins de 3 ans qui ne travaillent pas ou qui travaillent à temps partiel.

Parmi les parents entrant dans un CLCA à taux plein, 6 sur 10 ont cessé leur activité dans le cadre d’un congé parental, avec l’assurance d’un retour à leur emploi à l’issue du congé. Cette proportion est plus élevée (9 sur 10) parmi ceux qui travaillaient juste avant leur entrée dans le CLCA.

62 % des parents sortis d’un CLCA à taux plein travaillent quelques mois après la fin de la prestation. Il s’agit souvent du même emploi que celui occupé avant de percevoir la prestation, mais pas toujours avec le même temps de travail, le temps partiel étant plus fréquent après le CLCA qu’avant. Ce retour à l’emploi se passe en général aisément : 8 sortants en emploi sur 10 ont travaillé en continu depuis leur sortie du CLCA à taux plein. Mais ce retour au travail peut s’avérer difficile, notamment en cas d’arrêt d’activité en dehors du cadre protecteur du congé parental.

Pour les sortants d’un CLCA à taux réduit, le temps partiel peut s’inscrire durablement dans leurs trajectoires professionnelles : 40 % de ceux qui étaient à temps complet avant leur entrée dans le dispositif travaillent à temps partiel quelques mois après leur sortie du CLCA.

pdf Études et résultats - 750 - Situations professionnelles à l’entrée et à la (...) Téléchargement (356.7 ko)