Santé, immigration, avenir : comment les territoires influencent l’opinion des Français

JPEGLes opinions des Français sont parfois très marquées par leur appartenance à un territoire. Les données du Baromètre d’opinion de la DREES 2017, qui interroge 3 000 personnes, laissent apparaître certains de ces contrastes. Pour les mettre en évidence, une typologie des communes françaises ad hoc a été élaborée : elle montre qu’en 2017, huit habitants des grands centres urbains sur dix estiment que notre système de sécurité sociale apporte un niveau de protection suffisant, contre deux tiers de ceux des campagnes isolées.

Les opinions relatives à l’accès aux soins ou à l’intégration des étrangers divergent aussi entre les grands centres et les territoires qui en sont les plus éloignés. Les trois quarts des habitants des campagnes isolées estiment que le nombre de médecins spécialistes à proximité de chez eux est insuffisant, contre un tiers dans les grands centres. Six personnes sur dix des campagnes isolées ou des petits centres urbains déclarent qu’il y aurait trop de travailleurs immigrés en France, contre quatre sur dix dans les grands centres.

Les habitants des « banlieues », qu’elles soient plutôt favorisées ou défavorisées, se distinguent par une vision plus optimiste de leur propre situation.

Référence : Romain Caron (DREES), 2019, « Santé, immigration, avenir : comment les territoires influencent l’opinion des Français », Études et Résultats, n°1106, Drees, février.