Lutte contre le non-recours : 63 % des personnes pouvant bénéficier d’une prestation sociale y accèdent après un rendez-vous des droits

JPEGMis en place par les Caisses d’allocations familiales -depuis 2014, les rendez-vous des droits ont pour objectif d’améliorer l’information et l’accès aux droits sociaux. Dans le cadre d’une demande de revenu de solidarité active (RSA), ils permettent, le cas échéant, de parachever la demande de la personne et de l’informer sur ses droits connexes au RSA. Après un événement de vie difficile (décès, séparation, perte d’emploi, etc.), ils favorisent l’ouverture d’un droit à des prestations familiales, le plus souvent pour des familles monoparentales vulnérables. Enfin, ils peuvent accueillir d’autres personnes dont les parcours sont plus hétérogènes.

En moyenne, en mars 2016, 63 % des personnes informées qu’elles pouvaient bénéficier d’au moins un droit lors du rendez-vous en ont ouvert un dans les trois mois. Parmi l’ensemble des rendez-vous, quatre personnes sur dix ont ouvert un droit à la suite de l’entretien. C’est le cas de trois quarts de celles dont la demande de RSA était en cours d’instruction, d’un tiers de celles reçues après un événement difficile et de moins d’un quart des personnes dans d’autres situations. En revanche, pour une personne sur cinq, au moins une des démarches administratives évoquées pendant le rendez-vous n’a pas été poursuivie.

Référence : Laura Castell et Étienne Perron-Bailly (DREES), 2018, « Lutte contre le non-recours : 63 % des personnes pouvant bénéficier d’une prestation sociale y accèdent après un rendez-vous des droits », Études et Résultats, n°1058, Drees, avril.