Compte provisoire de la protection sociale : le retour à l’excédent de 2017 s’amplifie en 2018

JPEGD’après les résultats provisoires, le solde de la protection sociale poursuit son redressement en 2018 pour atteindre 11,1 milliards d’euros, après un retour à l’excédent en 2017 (+5,2 milliards d’euros). Les ressources de la protection sociale, malgré un léger ralentissement (+2,4 % après +2,8 % en 2017), restent en effet plus dynamiques que les dépenses. Ces dernières progressent de 1,6 %, à un rythme légèrement plus faible que l’année précédente (+1,8 % en 2017).

Le montant des ressources de la protection sociale s’établit à 798,3 milliards d’euros. Celles-ci restent dynamiques, à l’image du marché du travail. La bascule entre cotisations sociales et contribution sociale généralisée (CSG) mise en oeuvre dans le cadre des mesures dites « en faveur du pouvoir d’achat des actifs » modifie la structure de ces ressources. La part des impôts et taxes affectés augmente, passant ainsi de 24 % en 2017 à 26 % en 2018, tandis que celle des cotisations sociales baisse de deux points entre 2017 et 2018 (61 % contre 59 %).

Les dépenses de protection sociale s’élèvent à 787,1 milliards d’euros, dont 94 % (741,0 milliards d’euros) au titre des prestations de protection sociale. Ces dernières sont en hausse de 1,8 %, comme en 2017.

Référence : Charlélie Lecanu (DREES), 2019, « Compte provisoire de la protection sociale : le retour à l’excédent de 2017 s’amplifie en 2018 », Études et Résultats, n°1131, Drees, octobre.