Compte provisoire de la protection sociale 2019 : un solde excédentaire pour la troisième année consécutive

PNGEn 2019, le solde de la protection sociale continue de s’améliorer. Il est excédentaire pour la troisième année consécutive, à +10,7 milliards d’euros. Les ressources comme les dépenses progressent nettement en 2019, respectivement de 2,9 % et 2,7 %.

Le montant des ressources s’établit à 823,2 milliards d’euros. Leur structure se modifie : la part des impôts et taxes affectés augmente de 24 % en 2017 à 30 % en 2019, tandis que celle des cotisations diminue de 61 % à 55 %. Cela résulte du transfert entre cotisations sociales et contribution sociale généralisée (CSG) opéré en 2018 suivi, en 2019, de la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) affectée au financement de la protection sociale, concomitante à la poursuite des allègements de cotisations sociales.

Les dépenses s’élèvent à 812,5 milliards d’euros, dont 762,8 milliards de prestations sociales. Celles liées à la santé et aux retraites représentent 80 % du total et restent dynamiques. Les dépenses de lutte contre la pauvreté bondissent en 2019 sous l’effet de la forte revalorisation de la prime d’activité décidée dans le cadre des mesures d’urgence économiques et sociales.

Référence : Bureau de l’analyse des comptes sociaux (DREES), 2020, « Compte provisoire de la protection sociale 2019 : un solde excédentaire pour la troisième année consécutive », Études et Résultats, n°1174, Drees, Décembre.