Comment les parents séparés aident-ils leurs enfants devenus jeunes adultes ?

JPEGFin 2014, 65 % des jeunes adultes dont les parents sont séparés reçoivent une aide financière régulière de la part d’au moins un de leurs parents, contre 74 % des jeunes dont les parents sont en couple. Les jeunes adultes qui ont vécu en résidence alternée reçoivent toutefois autant d’aides que les jeunes dont les parents sont en couple.

En moyenne, l’aide parentale reçue par les jeunes de parents séparés est d’environ 235 euros par mois, soit 33 euros de moins que les jeunes dont les parents sont en couple. La part des revenus sociaux dans leurs ressources dépasse en moyenne celle des aides parentales. Au total, en tenant compte également des revenus du travail, les ressources mensuelles des jeunes ayant des parents séparés s’élèvent à 808 euros, soit un niveau un peu supérieur à celui des autres jeunes.

Les jeunes de parents séparés déclarent souvent que l’aide provient principalement de leur mère. Le financement du permis de conduire est, lui, le plus souvent pris en charge par les deux parents.

Les jeunes ayant des parents séparés sont plus souvent aidés par leur entourage (grands-parents, oncles, tantes, amis…) que les autres jeunes. Quand ils en bénéficient, un sur deux juge cette aide indispensable. Enfin, ces jeunes adultes disent plus souvent devoir se priver pour des biens de première nécessité comme la nourriture, les vêtements, les transports et se sentent plus souvent en difficulté financière.

Référence : Jacques Bellidenty et Raphaëlle Rivalin DREES), 2019, « Comment les parents séparés aident-ils leurs enfants devenus jeunes adultes ? », Études et Résultats, n°1120, Drees, juillet.