L’organisation des soins bucco-dentaires en Allemagne, en Suède et aux Pays-Bas

JPEGLe rapport sur l’organisation des soins bucco-dentaires réalisé par le cabinet D&Consultants décrit les modes de prise en charge, les effets sur l’activité et les modèles économiques des cabinets dentaires en Allemagne, en Suède et aux Pays Bas.

Trois systèmes de santé bucco-dentaire ont été étudiés dans le but de décrire les caractéristiques des systèmes de prise en charge des soins bucco-dentaires et leurs effets sur l’organisation et les modèles économiques de cabinets dentaires : l’Allemagne, la Suède et les Pays-Bas.

Malgré une prise en charge des dépenses bucco-dentaires par l’assurance de base (régimes publics obligatoires) très variable d’un système à un autre (70 % en Allemagne, 39 % en Suède et 26 % aux Pays-Bas), ces trois systèmes ont pour principale similarité des volumes de soins conservateurs très élevés (75 % en Allemagne, 94 % en Suède et 70 % aux Pays-Bas) sur l’ensemble des soins dentaires. Cette volumétrie importante résulte notamment d’une politique de prévention incitative et de promotion de la santé bucco-dentaire pour l’ensemble de la population.

Au-delà de ces programmes de prévention, ces États soutiennent financièrement les soins bucco-dentaires des jeunes générations. Ceci se matérialise par une prise en charge à 100 % des soins bucco-dentaires des moins de 20 ans au global et une éducation à l’hygiène bucco-dentaire dès le plus jeune âge au sein des cabinets dentaires et des écoles.

Référence : D&Consultants, 2018, « L’organisation des soins bucco-dentaires en Allemagne, en Suède et aux Pays-Bas », Document de travail, Série Études et recherche, n°164, Drees, Février