Semaine du 31 janvier au 6 février 2022 : un quart de tests en moins par rapport à la semaine précédente, les délais de validation restent inchangés

Communiqué de presse

Résumé

Entre le 31 janvier et le 6 février 2022, 6 990 900 tests RT-PCR et antigéniques pour la détection du SARS-Cov2 ont été validés (dont 65,7 % de tests antigéniques), contre 9 308 900 tests (dont 68,0 % de tests antigéniques) la semaine précédente, soit une baisse d’environ 25 % du volume de tests.

Depuis le pic observé le lundi 10 janvier 2022 (jour où plus de 2 millions de tests ont été validés), le nombre de tests est en repli. La baisse est particulièrement marquée chez les moins de 65 ans.

La part des tests (ensemble des tests RT-PCR et antigéniques) validés en moins de 24 heures reste stable par rapport à la semaine précédente, à hauteur de 98 %.

Graphique 1A • Nombre de tests RT-PCR et antigéniques réalisés par jour et semaine glissante

Lecture : Le 6 février 2022, 240 535 résultats de tests ont été validés, dont 162 852 tests antigéniques. Du 31 janvier au 6 février 2022, 6 990 940 résultats de tests ont été validés, dont 4 593 413 tests antigéniques.
Champ : Tests RT-PCR remontés via l’enquête DREES auprès des laboratoires entre le 1er mars 2020 et le 7 juin 2020 ; et tests RT-PCR et antigéniques avec dates de validation depuis le 7 juin 2020, remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h.
Source : SI-DEP - Enquête DREES Laboratoires ; calculs DREES

Le nombre de tests validés du 31 janvier au 6 février 2022 est en diminution pour l’ensemble des tranches d’âge mais de façon plus notoire chez les moins de 66 ans (évolution du nombre de tests : 0-15 ans : -752 000 tests, 16-25 ans : -392 000 tests, 26-40 ans : -532 000 tests, 41-65 ans : -550 000 tests, 66-75 ans : -55 600 tests, 76-100 ans : -39 000 tests, graphique 1B).

Graphique 1B • Nombre de tests (RT-PCR et antigéniques) sur 7 jours glissants par tranche d’âge

 
Lecture : Entre le 31 janvier et le 6 février 2022, 1 007 112 tests validés concernaient les 16-25 ans.
Champ : Tests RT-PCR et antigéniques avec dates de validation depuis le 7 juin 2020 et âge renseigné, remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h.
Source : SI-DEP ; calculs DREES

Les tests antigéniques représentent 65,7 % de l’ensemble des tests. Cependant, leur part, parmi l’ensemble des tests réalisés est très disparate entre les classes d’âge. Au cours de la semaine du 24 au 30 janvier 2022, elle est de 75 % pour les 16-25 ans contre 35 % chez les plus de 75 ans (graphique 2).

Graphique 1C • Proportion de tests antigéniques réalisés parmi le total des tests RT-PCR et antigéniques (en %) par tranche d’âge, en date de validation sur une semaine glissante

Lecture : 75,4 % des tests réalisés par les 16-25 ans validés entre le 31 janvier et le 6 février 2022 sont des tests antigéniques.
Champ : tests RT-PCR et antigéniques avec dates de validation jusqu’au 6 février 2022 inclus, remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Suppression des lignes avec pseudonymes manquants et des tests en doublon.
Source : SI-DEP ; calculs DREES.
On observe une hausse du nombre de tests salivaires depuis le début du mois de septembre, concentrée sur les plus jeunes âges, en lien avec la rentrée scolaire (graphique 1D).

Graphique 1D • Nombre de tests salivaires sur 7 jours glissants par tranche d’âge

 
Lecture : Entre le 31 janvier et le 6 février 2022, tests RT-PCR salivaires concernaient les 0-11 ans.
Champ : Tests RT-PCR salivaires avec dates de validation depuis le 1er février 2021 et âge renseigné, remontés dans les envois quotidiens SIDEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Suppression des lignes avec pseudonymes manquants et des tests en doublon.
Source : SIDEP ; calculs DREES

La médiane et la moyenne des délais entre prélèvement et validation du résultat des tests RT-PCR diminuent et atteignent respectivement à 0,4 et 0,5 jour (graphique 2).

Graphique 2 • Évolution des délais entre prélèvement et validation du résultat pour les tests RT-PCR en France

Lecture : Entre le 31 janvier et le 6 février 2022, la moitié des tests RT-PCR ont été validés en 0,4 jour ou moins. Sur la même période, la moyenne du délai était de 0,5 jour.
Champ : Tests RT-PCR avec dates de validation depuis le 25 juin 2020, remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Exclusion des tests avec délais aberrants.
Source : SI-DEP ; calculs DREES

La part des tests RT-PCR validés en moins de 24 h augmente pour atteindre 95 % contre 93 % la semaine précédente (Graphiques 3 et 4).

Graphique 3 • Distribution des délais entre prélèvement et validation du résultat des tests RT-PCR

Lecture : 99,6 % des tests RT-PCR validés entre le 31 janvier et le 6 février 2022 ont été prélevés dans les 72h précédentes.
Champ : Tests RT-PCR remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Exclusion des tests avec délais aberrants.
Source : SI-DEP ; calculs DREES

Graphique 4 • Répartition des délais entre prélèvement et validation du résultat des tests RT-PCR entre le 31 janvier et le 6 février 2022

Lecture : 94,8 % des tests RT-PCR validés entre le 31 janvier et le 6 février 2022 ont été prélevés dans les 24h précédentes.
Champ : Tests RT-PCR avec dates de validation entre le 31 janvier et le 6 février 2022 inclus, remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Exclusion des tests avec délais aberrants.
Source : SI-DEP ; calculs DREES

Plus de 9 départements sur 10 ont un délai médian entre prélèvement et validation du résultat d’un test RT-PCR inférieur à 12 h (Cartes 1 et 2).

Carte 1 • Délais entre prélèvement et validation du résultat des tests RT-PCR par département entre le 31 janvier et le 6 février 2022

 
Lecture : Entre le 31 janvier et le 6 février 2022, le délai médian pour les résidents de l’Ain (01) est compris entre 0 et 0,5 jour, c’est-à-dire que plus de la moitié des tests ont un délai entre prélèvement et validation du résultat inférieur à 0,5 jour.
Champ : Tests RT-PCR avec dates de validation entre le 31 janvier et le 6 février 2022 inclus, remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Exclusion des tests avec délais aberrants. Le département est le département de résidence du patient.
Source : SI-DEP ; calculs DREES

Carte 2 • Délais entre prélèvement et validation du résultat des tests RT-PCR en Île-de-France entre le 31 janvier et le 6 février 2022

Lecture : Entre le 31 janvier et le 6 février 2022, le délai médian pour les résidents des Yvelines (78) est compris entre 0 et 0,5 jour, c’est-à-dire que plus de la moitié des tests ont un délai entre prélèvement et validation du résultat inférieur à 0,5 jour.
Champ : Tests RT-PCR avec dates de validation entre le 31 janvier et le 6 février 2022 inclus, remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Exclusion des tests avec délais aberrants. Le département est le département de résidence du patient.
Source : SI-DEP ; calculs DREES
Les départements où la part des tests antigéniques est la plus élevée sont la Guadeloupe (90,6 %) et la Martinique (84,9 %, carte 3).

Carte 3 • Proportion de tests antigéniques par département entre le 31 janvier et le 6 février 2022 (en %)

Lecture : Entre le 31 janvier et le 6 février 2022, la part des tests antigéniques validés dans le Finistère (29) se situait entre 60 et 80 %.
Champ : Tests RT-PCR et antigéniques avec dates de validation entre le 31 janvier et le 6 février 2022 inclus, remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Le département est le département de résidence du patient.
Source : SI-DEP ; calculs DREES

Sur l’ensemble des tests (RT-PCR et antigéniques) validés la semaine du 31 janvier au 6 février 2022, la part des tests validés en moins de 24 heures s’élève à 98 %, un pourcentage identique à celui de la semaine  précédente (graphique 5). Si l’on considère le délai en journées, et non plus en heures, ce sont plus de 99 % des tests dont le résultat a été validé le jour ou le lendemain du prélèvement (graphique 6).

Graphique 5 • Part des résultats validés en moins de 24 heures pour les tests RT-PCR et antigéniques

Lecture : 94,8 % des tests RT-PCR validés entre le 31 janvier et le 6 février 2022 ont été prélevés dans les 24 heures précédentes. 98,1 % des tests RT-PCR et antigéniques validés entre le 31 janvier et le 6 février 2022 ont été prélevés dans les 24 heures précédentes.
Champ : Tests RT-PCR et antigéniques remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Exclusion des tests avec délais aberrants.
Source : SI-DEP ; calculs DREES

Graphique 6 • Part des résultats validés le jour ou le lendemain du prélèvement pour les tests RT-PCR et antigéniques

Lecture : 98,7 % des tests RT-PCR validés entre le 31 janvier et le 6 février 2022 ont été prélevés le jour-même ou la veille. 99,5 % des tests RT-PCR et antigéniques validés entre le 31 janvier et le 6 février 2022 ont été prélevés le jour-même ou la veille.
Champ : Tests RT-PCR et antigéniques remontés dans les envois quotidiens SI-DEP reçus par la DREES jusqu’au 8 février 2022 5h. Exclusion des tests avec délais aberrants.
Source : SI-DEP ; calculs DREES

Consulter la datavisualisation

Méthodologie

La DREES exploite les données pseudonymisées du système d’information SI-DEP, qui portent notamment sur l’ensemble des tests RT-PCR réalisés par les laboratoires d’analyse médicale, et comportent des informations à la fois sur les résultats des tests et sur leurs délais de réalisation. Le calcul des délais pour les tests RT-PCR se fait à partir de la date de prélèvement du test (jour, heure, minute), déclarée par le laboratoire, et de la date d’intégration (jour, heure, minute) du test dans le système d’information, intégration qui doit se faire très rapidement après la validation du test. Les délais ici présentés pour les tests RT-PCR correspondent aux délais entre la date de prélèvement et la date d’intégration des résultats dans SI-DEP. Cependant, la date d’envoi des résultats aux patients par le laboratoire peut être postérieure à l’intégration des résultats dans SIDEP. Les délais entre date de prélèvement et réception des résultats des tests RT-PCR par les patients pourraient donc être supérieurs à ceux mesurés via SIDEP. Les statistiques présentées portent sur l’ensemble des tests RT-PCR réalisés, en date de validation du résultat.

Depuis le 17 octobre 2020, les tests antigéniques sont autorisés dans le cadre des dépistages individuels. Ils doivent être remontés depuis lors dans la base SIDEP par les laboratoires. En revanche, la saisie d’information dans SIDEP pour les professionnels de santé n’est possible que depuis le 16 novembre 2020, et a connu une phase de montée en charge. Afin d’estimer le nombre total de tests antigéniques réalisés depuis le 17 octobre 2020, la DREES utilise les données de l’Assurance maladie sur le nombre de tests remboursés en date de soins en complément des données renseignées dans SIDEP. Les tests antigéniques sont des tests pour lesquels le résultat est connu très rapidement, avec un délai entre prélèvement et validation du résultat généralement inférieur à 30 minutes.

Par ailleurs, si une même personne a réalisé successivement deux tests, ces deux tests sont donc comptés. Les données sur le nombre de tests diffèrent de celles publiées par Santé publique France, en date de prélèvement du test.

Enfin, entre début mars et début juin 2020, préalablement au déploiement complet de SIDEP, la DREES a mis en place à la demande du centre de crise sanitaire un système d’information permettant de comptabiliser le nombre de tests RT-PCR réalisés en France, à partir des déclarations des sites réalisant les tests (et non les prélèvements comme dans SIDEP).

Dans le cadre de l’exploitation des données SIDEP, la DREES procède à quelques retraitements des données. En particulier, les tests remontés avec un pseudonyme manquant sont supprimés. Dans le cas d’un même test remonté plusieurs fois (mise à jour de certaines informations sur le patient par exemple), la DREES conserve la ligne la plus récente, à l’exception de la date d’intégration dans SIDEP dont on retient la valeur la plus ancienne, assimilée à la date de validation du résultat.

Nous contacter