Semaine du 17 au 23 mai 2021 : hausse du nombre de tests entraînée par le rebond des tests salivaires, les délais de rendus des tests diminuent légèrement

Communiqué de presse

Paru le 27/05/2021 Màj le 27/05/2021

Résumé

Entre le 1er mars 2020 et le 23 mai 2021, on estime qu’environ 88,1 millions de tests antigéniques et RT-PCR ont été validés par un professionnel de santé, plus précisément, 17,4 millions de tests antigéniques et 70,6 millions de tests RT-PCR dont 68,9 millions naso-pharyngés, 1 577 000 salivaires et 148 000 en milieux divers.

Entre le 1er mars 2020 et le 23 mai 2021, on estime qu’environ 88,1 millions de tests antigéniques et RT-PCR ont été validés par un professionnel de santé, plus précisément, 17,4 millions de tests antigéniques et 70,6 millions de tests RT-PCR dont 68,9 millions naso-pharyngés, 1 577 000 salivaires et 148 000 en milieux divers.

Entre le 17 et le 23 mai 2021, 2 585 000 tests RT-PCR et antigéniques ont été validés (dont 25,7 % de tests antigéniques et 11,2 % de tests RT-PCR salivaires), contre 2 394 500 (dont 27,6 % de tests antigéniques et 7,6 % de tests RT-PCR salivaires) la semaine précédente, soit une augmentation de 190 500 tests. La hausse est notamment entraînée par le rebond sur les tests salivaires (+107 500 tests), après la baisse lors du pont de l’Ascension.

La part des tests (ensemble des RT-PCR et antigéniques) validés en moins de 24 h est en légère augmentation, à 95 %, contre 93 % la semaine précédente. La médiane et la moyenne des délais entre prélèvement et validation du résultat des tests RT-PCR sont stables, respectivement à 0,4 et 0,5 jour.

Le nombre de tests validés entre le 17 et le 23 mai est en légère hausse pour toutes les tranches d’âge, sauf pour les jeunes de 15 ans ou moins pour lesquels la hausse est nettement plus marquée (Graphique 1B).

Les tests RT-PCR salivaires sont majoritairement réalisés par des enfants âgés de 4 à 11 ans (Graphique 1C), dans le cadre de campagnes de dépistage dans les établissements scolaires. Ainsi, la dynamique du nombre de tests fluctue avec les ouvertures et les fermetures des établissements scolaires. Le nombre de tests salivaires a fortement chuté du 5 au 25 avril, pendant la fermeture des écoles, puis a réaugmenté pour dépasser le niveau atteint avant le 5 avril avec leur réouverture. Il a de nouveau nettement baissé les 13 et 14 mai durant le pont de l’Ascension où les établissements scolaires étaient fermés et est reparti fortement à la hausse depuis.

La médiane et la moyenne des délais entre prélèvement et validation du résultat des tests RT-PCR sont stables, respectivement à 0,4 et 0,5 jour (Graphique 2).

La part des tests RT-PCR validés en moins de 24 h est en légère augmentation, à 93 %, contre 91 % la semaine précédente (Graphique 3).

 

85 % des départements ont un délai médian entre prélèvement et validation du résultat d’un test RT-PCR inférieur à 12 h (Cartes 1 et 2).

Plus d’un test sur 4 est antigénique.

Les départements où la part des tests antigéniques est la plus élevée sont la Seine-Saint-Denis (93), Paris (75), le Val-de-Marne (94), l’Aube (10) et le Val-d’Oise (Carte 3).

 

Les tests salivaires représentent quant à eux moins de 10 % des tests réalisés dans près de la moitié des départements, et moins de 20 % dans près de 9 départements sur 10 (Carte 4).

Sur l’ensemble des tests (RT-PCR et antigéniques) réalisés la semaine du  17 au 23 mai 2021, la part des tests validés en moins de 24 h s’élève à 95 % (Graphique 5), contre 93 % la semaine précédente. Si l’on considère le délai en journées, et non plus en heures, ce sont 99 % des tests dont le résultat a été validé le jour ou le lendemain du prélèvement (Graphique 6), contre 98 % la semaine précédente.

 

 

Consulter la datavisualisation

 

Méthodologie

La DREES exploite les données pseudonymisées du système d’information SI-DEP, qui portent notamment sur l’ensemble des tests RT-PCR réalisés par les laboratoires d’analyse médicale, et comportent des informations à la fois sur les résultats des tests et sur leurs délais de réalisation. Le calcul des délais pour les tests RT-PCR se fait à partir de la date de prélèvement du test (jour, heure, minute), déclarée par le laboratoire, et de la date d’intégration (jour, heure, minute) du test dans le système d’information, intégration qui doit se faire très rapidement après la validation du test. Les délais ici présentés pour les tests RT-PCR correspondent aux délais entre la date de prélèvement et la date d’intégration des résultats dans SI-DEP. Cependant, la date d’envoi des résultats aux patients par le laboratoire peut être postérieure à l’intégration des résultats dans SIDEP. Les délais entre date de prélèvement et réception des résultats des tests RT-PCR par les patients pourraient donc être supérieurs à ceux mesurés via SIDEP. Les statistiques présentées portent sur l’ensemble des tests RT-PCR réalisés, en date de validation du résultat.

Depuis le 17 octobre, les tests antigéniques sont autorisés dans le cadre des dépistages individuels. Ils doivent être remontés depuis lors dans la base SIDEP par les laboratoires. En revanche, la saisie d’information dans SIDEP pour les professionnels de santé n’est possible que depuis le 16 novembre, et a connu une phase de montée en charge. Afin d’estimer le nombre total de tests antigéniques réalisés depuis le 17 octobre, la DREES utilise les données de l’Assurance maladie sur le nombre de tests remboursés en date de soins en complément des données renseignées dans SIDEP. Les tests antigéniques sont des tests pour lesquels le résultat est connu très rapidement, avec un délai entre prélèvement et validation du résultat généralement inférieur à 30 minutes.

Par ailleurs, si une même personne a réalisé successivement deux tests, ces deux tests sont donc comptés. Les données sur le nombre de tests diffèrent de celles publiées par Santé Publique France, en date de prélèvement du test.

Enfin, entre début mars et début juin 2020, préalablement au déploiement complet de SIDEP, la DREES a mis en place à la demande du centre de crise sanitaire un système d’information permettant de comptabiliser le nombre de tests RT-PCR réalisés en France, à partir des déclarations des sites réalisant les tests (et non les prélèvements comme dans SIDEP).

Dans le cadre de l'exploitation des données SIDEP, la DREES procède à quelques retraitements des données. En particulier, les tests remontés avec un pseudonyme manquant sont supprimés. Dans le cas d'un même test remonté plusieurs fois (mise à jour de certaines informations sur le patient par exemple), la DREES conserve la ligne la plus récente, à l'exception de la date d'intégration dans SIDEP dont on retient la valeur la plus ancienne, assimilée à la date de validation du résultat

Nous contacter