Le deuxième rappel protège les personnes de 60 ans ou plus contre l’infection et les formes sévères de Covid-19, qu’elles aient ou non déjà été contaminées par le passé

Communiqué de presse

Paru le 22/07/2022
Dans le cadre de l’exploitation statistique menée sur les appariements entre les trois systèmes d’information sur la crise sanitaire du Covid-19 (SI-DEP, SI-VIC et VAC-SI), la Drees publie régulièrement des estimations de l’efficacité vaccinale contre l’infection au Covid-19 et les formes graves associées.


La présente publication apporte des résultats nouveaux ayant trait à l’effet du deuxième rappel pour les personnes de 60 ans ou plus, en tenant compte, pour la première fois, de l’existence ou non d’une infection préalable au Covid-19. Les principaux points à retenir sont :  

  • Le premier rappel apporte, pour les personnes de 60 ans ou plus, une protection contre l’infection symptomatique au variant Omicron, les formes sévères et les décès, que la personne concernée ait présenté ou non un épisode infectieux au Covid-19 au préalable, mais cette protection s’érode dans le temps, notamment face à l’infection (cf. graphique ci-après).
  • Le deuxième rappel apporte, pour les personnes de 60 ans ou plus, un surcroit de protection contre l’infection et permet de stopper l’érosion dans le temps de la protection conférée par le premier rappel, que la personne concernée ait présenté ou non un épisode infectieux au Covid-19 au préalable, en particulier si cet épisode est survenu avant l’arrivée d’Omicron.

À la différence des publications précédentes, l’efficacité vaccinale apportée par la vaccination par rapport aux personnes non vaccinées n’est plus présentée ni commentée. Cela tient à des difficultés techniques qui rendent de moins en moins fiable une telle estimation à partir des données disponibles. En outre, il apparaît désormais plus pertinent de prendre, comme situation de référence, un statut vaccinal concernant un plus grand nombre de personnes. La protection apportée par les différents statuts vaccinaux est désormais comparée à celle dont disposent les personnes ayant reçu un schéma vaccinal initial complet, sans dose de rappel, depuis plus de 6 mois.

Graphique : risques relatifs, pour l’ensemble des personnes de 60 ans ou plus, en fonction du statut vaccinal (échelle logarithmique)

Par ailleurs, cette semaine, les données publiées en open data (déclinées au niveau national, régional et par classes d’âge) évolueront à la marge et distinguent désormais les effectifs de personnes ayant reçu un premier ou un deuxième rappel (contre une présentation groupée auparavant). Ces données sous forme de fichiers csv ainsi que des graphiques complémentaires en format PDF sont disponibles et continuent d’être actualisés chaque semaine sur le site de données ouvertes de la DREES.
 

 

Pour en savoir plus

Nous contacter