Études diverses

En introduction à cette troisième livraison de l’année des Dossiers solidarité et santé, Katia Julienne présente les principaux enseignements des travaux sur les politiques de lutte contre l’exclusion en direction des personnes défavorisées menés entre 2001 et 2004 sous l’égide de services statistiques (Insee, ONPES, Dares et Drees). Réalisée avant le projet de loi de programmation pour la cohésion sociale, cette relecture a permis de dégager cinq axes majeurs : l’impact des transferts sociaux sur la pauvreté, le logement et l’exclusion bancaire et leur impact sur les conditions de vie des ménages pauvres, les problèmes spécifiques des populations en difficulté comme les bénéficiaires de minima sociaux, les liens existants entre difficultés sociales, politique de santé et accès aux soins et enfin, le degré d’implication des collectivités locales dans le champ de l’aide et de l’action sociale. Ces travaux, engagés par le système statistique public, permettent d’améliorer la connaissance de la situation de catégories spécifiques comme les personnes sans domicile fixe ou encore les demandeurs d’asile.
La seconde étude des Dossiers solidarité et santé porte quant à elle sur les effets du vieillissement de la population sur les systèmes de protection sociale de sept pays européens (Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et des États-Unis. Si le vieillissement attendu de la population est en effet un phénomène commun à l’ensemble des pays étudiés, ses rythmes et son ampleur varient d’une nation à l’autre. De ce fait, les conséquences en termes de financement de la protection sociale sont potentiellement différentes en dépit d’une tendance partagée à l’augmentation globale, entre 2000 et 2050, des dépenses de retraite et de santé rapportées au produit intérieur brut. L’objectif d’Élisabeth Algava et de Mathieu Plane, qui s’appuient sur les scénarios démographiques construits par l’Onu, est de réaliser à partir de la situation actuelle, une projection destiné à fournir un cadre de réflexion commun et comparable, et non de prévoir les évolutions futures jusqu’en 2050.
Pourquoi et comment mesurer la performance dans le domaine de la santé ? Dominique Baubeau et Céline Pereira mettent en évidence les difficultés à développer des indicateurs de mesure, d’une part en raison de la complexité des déterminants de santé, et d’autre part, du fait de procéder par comparaison. En effet, quel est le champ considéré ? S’agit-il du système de santé avec l’ensemble de ses composantes, du système de soins ou encore du système hospitalier ? Les auteurs présentent les travaux réalisés par l’OMS qui aboutissent à des indicateurs de performances « globales » permettant un classement des systèmes de santé par pays, mais également les programmes menés au niveau européen comme Euroreves ou par la Drees qui a consacré des études sur la performance des établissements de soins.
Depuis le début des années 1980, les dépenses de médicaments n’ont cessé de progresser à un rythme élevé. Afin de maîtriser cette progression, les pouvoirs publics ont accru leurs actions concernant l’accès au remboursement et le taux de prise en charge. Élise Amar et Céline Pereira détaillent les modalités d’application de ces leviers d’action et analysent leurs effets économiques potentiels sur l’offre et la demande des médicaments. Enfin, l’article présente une étude spécifique de l’évolution de quelques classes thérapeutiques ayant connu des changements importants de leurs conditions de remboursement depuis 2000.

pdf Dossiers solidarité et santé - 3 - Études diverses Téléchargement (609.3 ko)