Les médecins : estimations au 1er janvier 2000

Daniel SICART

Les statistiques présentées dans ce document de travail sont élaborées à partir du répertoire administratif Adeli auquel tous les médecins sont tenus de s’inscrire. Malheureusement, une part non négligeable d’entre eux ne le fait pas, surtout en milieu hospitalier. La DREES a donc engagé une procédure de redressement des données ministérielles en confrontant plusieurs sources relatives à la démographie médicale. Cette procédure s’est faite dans le double cadre, statistique et administratif, d’un groupe de travail du comité national de l’information statistique (CNIS) et d’un comité ministériel d’harmonisation des données relatives à la démographie médicale, crée à la demande du cabinet du secrétariat d’état à la santé. Les membres de ces groupes étaient nombreux : ordre des médecins, caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), caisses de retraite, mutuelles, fédérations hospitalières (FHF, FIEHP), syndicats professionnels (CSMF, CGT-FO), Insee, représentants des directions du ministère : hôpitaux, sécurité sociale, santé, représentants du commissariat général au plan, de l’assistance publique des hôpitaux de Paris, de la conférence des doyens. Ces travaux ont été exposés au cours des années 1999 et 2000 et vont s’achever en 2001. Un accord a été obtenu de l’ensemble des membres des groupes tels qu’ils avaient été fixés en 1998 (CNIS) et en 1999 (comité ministériel) sur la façon d’estimer le nombre global de médecin, ainsi que sa répartition par région.