L’allocation supplémentaire du minimum vieillesse - Bénéficiaires au 31 décembre 2005

Nathalie Augris

Ce document présente les résultats d’une enquête réalisée annuellement par la Drees auprès des dix principaux régimes de retraite, visant à décrire la population des bénéficiaires de l’allocation supplémentaire du minimum vieillesse, dite allocation de deuxième étage du minimum vieillesse.

Cette allocation permet aux personnes âgées les moins favorisées d’élever leur niveau de revenu pour atteindre le minimum vieillesse (599,50 euros par mois en 2005, pour une personne seule, et 1075,50 euros pour un couple). Pour en bénéficier, les retraités doivent satisfaire certaines conditions de ressources et résider en France. Au 31 décembre 2005, 609 385 personnes percevaient cette allocation. Depuis le début des années 60, ce chiffre n’a cessé de diminuer en lien avec l’amélioration progressive des retraites. Toutefois, après 20 ans de recul significatif, la baisse des effectifs se tasse autour de 2 % pour la deuxième année consécutive.

En 2005, la Drees a également recensé pour la première fois les allocataires du premier étage du minimum vieillesse. Cette allocation garantit à une personne âgée un revenu minimum, égal au montant de l’AVTS (246 euros par mois). Contrairement à l’allocation supplémentaire, l’allocation de premier étage n’est pas soumise à la condition de résidence en France : en 2005, sur les 468 000 allocataires du premier étage, près de 70 % résidaient à l’étranger.

pdf Série Statistiques - 105 - L’allocation supplémentaire du minimum vieillesse - (...) Téléchargement (380 ko)