Programme d’études et de statistiques des services déconcentrés en 2003

Les programmes d’études et de statistiques des services déconcentrés se caractérisent cette année par une orientation plus marquée vers des thèmes du domaine social que du domaine sanitaire.

Le détail des opérations ci-joint correspond aux programmes prévisionnels des travaux de statistiques et d’études régionaux, en dehors des travaux habituels sur les répertoires, enquêtes nationales, aides à la constitution de bases de données et publications de résultats d’enquêtes.

Cette synthèse suit le découpage traditionnel en sanitaire et social, la séparation entre ces deux domaines n’est cependant pas totale. En effet, l’observation des caractéristiques des publics les plus éprouvés sur le plan de la santé ou de la pauvreté et de la précarité pousse les régions à mieux coordonner les deux approches en se dotant notamment de structures ad hoc et en associant de façon accrue des partenaires nombreux et divers.

Dans ce cadre, les études portant sur les pathologies et la dépendance des personnes âgées et handicapées sont très nombreuses. Celles qui concernent la souffrance psychique, la santé mentale et les conduites addictives, en particulier chez les personnes précaires et notamment chez les jeunes, constituent des approches sanitaires et sociales coordonnées des processus d’exclusion. Des études sur les liens entre la santé et le travail (effets des conditions de travail sur le cancer par exemple) sont amorcées.

D’autres aspects des programmes d’études et de statistiques des services déconcentrés méritent d’être signalés. Ainsi, les travaux d’évaluation des programmes ou des dispositifs mis en place, l’analyse des zones les plus déficitaires en professionnels de santé et du social ainsi qu’en offre de services à domicile, prennent une place importante.

Les groupes de travail sur l’appui social individualisé (ASI) et celui sur le programme d’accès à la prévention et aux soins (PRAPS) ont abouti à la réalisation de cahiers des charges régionaux utiles pour lancer des études sur ces thèmes dans plusieurs régions. Le groupe de travail pour l’appui à la coordination sanitaire et sociale, qui s’est réuni deux fois en 2002, a donné lieu à de nombreux échanges et travaux et continuera son activité en 2003. Le groupe de travail sur les personnes handicapées initialisé en 2002 poursuivra sa réflexion en 2003.

De nouveaux groupes de travail doivent être lancés en 2003 sur les personnes âgées, les professions sociales et sur la souffrance psychique, en fonction des disponibilités des intéressés.

pdf Série Programmes - Programme d’études et de statistiques des services (...) Téléchargement (1.1 Mo)