Les secteurs de psychiatrie infanto-juvénile en 2000

Magali COLDEFY et Emmanuelle SALINES

Durant l’année 2000, les 320 secteurs de psychiatrie infanto-juvénile ont suivi 432 000 enfants et adolescents. Ce nombre est en augmentation régulière et a doublé depuis 1986.

Entre 1991 et 2000, les dotations en personnel sont restées stables, par contre les structures ont évolué avec une diminution massive du nombre de lits d’hospitalisation à temps plein et un fort développement des structures alternatives permettant des prises en charge à temps partiel et ambulatoire.

Les pratiques suivent cette évolution puisque les soins sont réalisés à 97 % en ambulatoire, et que le nombre d’enfants et adolescents suivis à temps partiel a doublé entre 1991 et 2000.

L’hospitalisation tend à être plus courte (elle est passée de près de 160 jours en moyenne en 1986 à 42 en 2000) pour un nombre d’enfants hospitalisés qui reste stable.

La grande hétérogénéité déjà connue des secteurs de psychiatrie infanto-juvénile en termes d’équipements et de ratio de personnels s’accompagne d’une diversité marquée de leurs pratiques (accueil, réponse à l’urgence, unités intersectorielles spécialisées, accessibilité).

pdf Série Études - 32 - Les secteurs de psychiatrie infanto-juvénile en (...) Téléchargement (517.1 ko)