Les méthodes d’ajustement dans les modèles d’évaluation de la mortalité hospitalière - Partie 1 - Étude descriptive

Jean-Marie Januel

Suite à la demande du Président de la République de disposer d’indicateurs de mortalité en établissements de santé » (discours du 18 septembre 2008 sur le thème de la politique de la santé et de la réforme du système de soins), la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) a piloté en 2009, en lien avec la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et la Haute autorité de santé (HAS), l’instruction des aspects méthodologiques relatifs à la construction de ces indicateurs de mortalité. Cette revue de littérature portant sur les différentes méthodes d’ajustement a été réalisée dans ce cadre, à la demande conjointe de la DREES et de la HAS.

Ce rapport décrit les méthodes et modèles d’estimation et d’ajustement de la mortalité hospitalière identifiées dans la littérature.

Il ressort de cette revue, que d’une manière générale, trois questions méthodologiques majeures préoccupent les épidémiologistes, les chercheurs et les décideurs s’intéressant à l’indicateur de la mortalité hospitalière : i) premièrement, sur l’opportunité d’établir l’indicateur de mortalité hospitalière à partir de groupes de population de patients homogènes définis par des pathologies et/ou des procédures médicales/chirurgicales cibles ; ii) deuxièmement, sur le type d’approche analytique et de l’intérêt de prendre en compte plusieurs niveaux dans l’analyse statistique ; iii) enfin troisièmement, sur le choix des variables d’ajustement permettant de contrôler les différences de case-mix entre plusieurs établissements ou groupes de patients pour réaliser des comparaisons.

- 

pdf Série Études et Recherche - 112 - Les méthodes d’ajustement dans les modèles (...) Téléchargement (569.8 ko)