Les jeunes adultes en Europe : indépendance résidentielle, occupation, ressources

Christine CHAMBAZ

La première question qui se pose à l’observateur qui veut analyser la situation des jeunes est celle de leur âge. À quel âge est-on jeune ? Ou encore, à quel âge n’est-on plus un enfant mais pas encore pleinement un adulte ?

Plusieurs âges légaux peuvent être repérés comme susceptibles de délimiter la jeunesse. En France, par exemple, la jeunesse pourrait commencer entre douze ans (droit de retrait bancaire) et vingt-trois ans (âge requis pour l’éligibilité à la députation). Plus probablement, on situera ce début à la sortie du système scolaire (seize ans) ou à la majorité civique (dix-huit ans). Toujours en France, la jeunesse pourrait se terminer vers vingt et un ans (fin du rattachement au foyer fiscal des parents, sauf si on poursuit ses études), vingt-cinq ans (âge limite pour postuler à un emploi - jeune, mais aussi âge minimum nécessaire pour bénéficier du RMI, sauf si on est en charge de famille), vingt-six ans (fin de bénéfice de la « carte jeune »). La législation définit des âges à partir desquels on n’est plus jeune, et ces âges peuvent varier selon la situation familiale et l’activité des individus. Les limites « légales » intègrent donc d’autres limites, plus « sociales » de la jeunesse.

Pour l’étude qui suit, les jeunes adultes ont été définis comme les individus ayant entre dix-huit et vingt-neuf ans. Le choix de la borne inférieure (dix-huit ans) a été dicté par des considérations sur l’âge de la majorité civique le plus répandu. Celui de la borne supérieure (vingt-neuf ans) correspond à la volonté de retenir un champ suffisamment large pour être adapté à l’ensemble des pays européens.
Étudier la situation familiale, professionnelle et pécuniaire des jeunes adultes en Europe conduit à choisir parmi des problématiques variées :
- s’agit-il de comparer la situation des jeunes entre les pays ou au sein des pays ?
- s’agit-il de comparer la situation des jeunes adultes ou des ménages qui comportent de jeunes adultes ?

Dans un cas, les jeunes adultes pourront être opposés aux autres adultes (ou, pourquoi pas, aux enfants ?). Dans l’autre, leurs ménages seront opposés aux ménages avec enfants ou aux ménages sans personne à charge.
Un essai de typologie des pays européens au regard de la situation de leurs jeunes est esquissé en conclusion.