La retraite supplémentaire facultative en France : panorama statistique

Patrick Aubert

La « retraite supplémentaire » représente l’ensemble des régimes facultatifs qui, à côté des régimes obligatoires de retraite par répartition, permettent à certains retraités de compléter leurs revenus (régimes surcomplémentaires mis en place par certaines entreprises pour leurs salariés et produits d’épargne retraite individuels). Au 31 décembre 2008, les divers contrats de retraite supplémentaire en France représentent plus de 125 milliards d’euros d’encours. La retraite supplémentaire facultative reste cependant, pour l’instant, marginale dans les prestations versées aux retraités et les cotisations des actifs : elle ne représente ainsi que 5,3 % et 2,5 % respectivement des montants totaux de cotisations et de prestations des régimes obligatoires par répartition.

Seule une minorité (de 10 à 20 %) des retraités actuels bénéficient d’une rente de retraite supplémentaire. Cette rente reste de surcroît assez faible, comparativement aux pensions versées par les régimes obligatoires. La retraite supplémentaire se développe néanmoins au fil du temps : à âge donné, le taux de détention de produits d’épargne longue pour préparer la retraite augmente significativement de génération en génération. Au-delà de cet effet de génération, l’adhésion à des produits de retraite supplémentaire reste fortement liée à l’âge. Elle est d’autant plus fréquente que les actifs sont âgés : ceux de 50 à 55 ans sont ainsi nettement plus souvent détenteurs de produits de retraite supplémentaire que ceux de moins de 30 ans.

pdf Série Études et Recherche - 99 - La retraite supplémentaire facultative en (...) Téléchargement (158.5 ko)