La profession infirmière : Situation démographique et trajectoires professionnelles

Muriel Barlet et Marie Cavillon

Ce document de travail dresse un constat détaillé de la situation démographie actuelle de la profession infirmière. Il analyse le comportement des infirmiers sur le marché du travail : depuis la formation, le choix de la région d’installation, mais aussi les changements de mode ou de région d’exercice en cours de carrière, jusqu’à la cessation d’activité. Pour chaque aspect de la démographie de la profession, la source de données la plus adaptée a été identifiée et exploitée afin de rendre ce constat le plus fidèle à la réalité.

La population infirmière est très majoritairement féminine (88 % des effectifs), elle travaille principalement à l’hôpital public (55 % des effectifs) et, contrairement aux médecins, elle ne vieillit pas. Les infirmiers, en particulier les infirmiers libéraux, ne sont pas bien répartis entre les régions et ces fortes inégalités spatiales de densité d’infirmiers sont relativement stables depuis 10 ans. Les hommes sont plus enclins à changer de mode d’exercice et à choisir de s’installer en libéral. En outre, l’exercice libéral et l’hôpital public sont des secteurs absorbants qui sont rarement quittés par les infirmiers. Les migrations régionales sont peu fréquentes mais se font toujours au profit (ou au détriment) de certaines régions. Classiquement, les régions du Sud profitent de ces flux migratoires. Enfin, les infirmiers cessent leur activité en moyenne à 56 ans pour les salariés des hôpitaux publics, à 59 ans pour les salariés des hôpitaux privés et à 61 ans pour les infirmiers libéraux. Les fins de carrière sont cependant la période la plus délicate à étudier avec les données statistiques mobilisables.

pdf Série Études et Recherche - 101 - La profession infirmière : Situation (...) Téléchargement (558.7 ko)