La croissance du médicament remboursable entre août 1998 et juillet 2000

Didier BALSAN

Le chiffre d’affaires du médicament remboursable s’élevait à 126 milliards de francs pour la période d’août 1999 à juillet 2000. Le taux de croissance annuel de ce chiffre d’affaires, évalué par rapport à la période allant d’août 1998 à juillet 1999, était de 9,3 %.

La moitié de cette croissance est due à 40 produits sur 2 225 répertoriés. Sur 317 classes thérapeutiques, 23 expliquent les trois quarts de la croissance. Les produits qui contribuent le plus à la croissance sont soit des médicaments récents qui participent à des changements thérapeutiques, soit des médicaments répandus présents depuis longtemps sur le marché, soit des produits qui se substituent à d’autres dans la même classe thérapeutique.

Les neuf classes contribuant le plus à la croissance sont concentrées sur le traitement des maladies cardiovasculaires, des ulcères, des troubles mentaux et sur la lutte contre la douleur.

Cinq groupes de classes thérapeutiques se distinguent en fonction de leur contribution à la croissance du chiffre d’affaires : celles dont le marché démarre, celles qui sont en phase de croissance, celles plus « traditionnelles » en phase de maturité, celles qui connaissent un déclin et, enfin, celles des médicaments à statut particulier.