Épisode caniculaire et personnes âgées - Éléments localisés de diagnostic, d’alerte et de plan d’urgence

Alain JOURDAIN, Guillaume GARDIN et Thomas FRINAULT

La France a vécu, en août 2003, dans des conditions dramatiques, l’impact des vagues de chaleur sur la santé de la population. Un certain nombre de travaux ont déjà été produits pour identifier les déterminants de cette crise sanitaire. Ce travail-ci vise à explorer la réactivité du système sanitaire et social et des professionnels concernés, en s’appuyant cette fois sur le recueil du point de vue de professionnels confrontés à cet épisode.

Des entretiens ont été réalisés auprès d’une vingtaine d’interlocuteurs dans chacune des six régions enquêtées pour recueillir des éléments sur : le contexte ordinaire de fonctionnement et les dispositions en cas d’événements imprévus, le déroulement de l’épisode, les échanges et la mobilisation des partenaires au cours de l’épisode, les facteurs essentiels pour l’élaboration d’un plan d’alerte et d’urgence, les leçons à tirer et suggestions en cas d’occurrence d’une nouvelle crise.

On constate un réel décalage entre le bilan chiffré de la canicule et le ressenti des interlocuteurs. Chacun s’est mobilisé pour répondre au mieux à la charge de travail qui lui était imposée dans cette période, mais il n’y a pas eu de conduite de crise au cours de l’été 2003. Les réactions cloisonnées n’ont pas favorisé la coordination entre établissements. Au final, un certain nombre d’interlocuteurs font part d’un sentiment d’isolement lors de la première quinzaine d’août, mais se méfient cependant fortement des plans d’urgence collectifs et formalisés qui pourront être élaborés pour répondre à ce type de crise sanitaire.

pdf Série Études - 43 - Épisode caniculaire et personnes âgées - Éléments localisés (...) Téléchargement (312.3 ko)