Enquête sur les expérimentations du RSA : premiers résultats

Virginie FABRE et Olivia SAUTORY

Avant la généralisation du revenu de solidarité active (RSA), 34 départements ont expérimenté un dispositif préfigurant le RSA. Pour évaluer ces expérimentations engagées depuis juin 2007, plusieurs travaux ont été menés dans le cadre du comité d’évaluation des expérimentations. Parmi eux, une enquête a été réalisée par la DREES en mai-juin 2008 auprès de bénéficiaires du revenu minimum d’insertion (RMI) et de l’allocation de parent isolé (API). La méthode retenue consiste à comparer la situation d’allocataires résidant dans des zones tests (où le RSA a été expérimenté) et des zones témoins présentant des caractéristiques proches. Les premiers résultats mesurent l’impact de ces expérimentations sur l’accès ou le maintien en emploi de bénéficiaires du RMI, leurs connaissance et satisfaction à l’égard du dispositif.

Globalement, à la date de l’enquête, le RSA ne semble pas avoir d’effet marqué sur l’accès ou le maintien en emploi des bénéficiaires. Les types d’emplois occupés sont similaires dans les deux types de zone. Toutefois, en termes de temps de travail, les emplois occupés ou recherchés sont plus souvent de faible durée en zones tests : ceci peut résulter du mode d’incitation du RSA, qui vise à rendre le travail plus attractif dès la première heure travaillée. Les politiques d’accompagnement différent peu d’un type de zone à l’autre. En revanche, les départements semblent avoir mis en place une communication spécifique sur le RSA en zones tests, visant la population la plus directement concernée.

pdf Série Études et Recherche - 87 - Enquête sur les expérimentations du RSA : (...) Téléchargement (135.2 ko)