Développement d’indicateurs de la sécurité des soins (PSI) à partir des bases de données médico-administratives hospitalières : évaluation et validation d’une sélection d’indicateurs

Pôle Information médicale-Évaluation-Recherche (Pôle IMER) - Hospices Civils de Lyon

Les Patient Safety Indicators (PSI) sont des indicateurs de la sécurité des patients construits sur la base d’algorithmes de codes CIM (diagnostics médicaux) et de codes CCAM (actes médicaux) issus de la base du PMSI. Le projet de développement de ces PSI en France repose sur trois objectifs majeurs : 1) Estimer, dans le cadre d’une collaboration au projet Health Care Quality Indicators (HCQI) de l’OCDE, les PSI dans la base nationale du PMSI en utilisant les codes CIM-10 adaptés par un consortium international ; 2) Valider selon différentes approches une sélection de ces PSI ; 3) Adapter au contexte français cette sélection de PSI en améliorant la structure de leurs algorithmes de construction.

La première étape d’estimation des PSI dans la base nationale du PMSI pour les années 2005 et 2006 a été réalisée sur l’année 2008. Les résultats ont montré la faisabilité des PSI en utilisant les bases de données médico­administratives hospitalières en France et a mis en évidence un certain nombre de limites à leur utilisation. Aussi, les résultats obtenus ont pu être comparés avec ceux d’autres pays.

Avant de proposer leur usage en routine, une étape de validation des PSI demeure néanmoins nécessaire. Cette deuxième partie du projet est en cours. Elle repose sur plusieurs méthodes de validation complémentaires : une comparaison des PSI estimés dans la base du PMSI par rapport à un « gold standard » ; une analyse de la variabilité de la distribution des PSI par sous-groupes selon le type d’établissement et selon des critères d’ajustement liés aux patients ou à leur environnement ; une étude du lien entre l’exposition des patients hospitalisés aux PSI et la survenue d’autres événements délétères (décès prématuré, réadmission précoce, prolongation du séjour, surcoût).

Enfin les perspectives d’amélioration de la structure des PSI qui le nécessiteront, laissent supposer qu’une sélection d’entre eux pourra être valide et compatible avec leur utilisation pour évaluer la performance des soins dans les établissements de santé en France.

Le projet de collaboration Hospices Civils de Lyon - Haute autorité de santé (HAS) - Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des statistiques (DREES), impliquant également d’autres partenaires institutionnels français et étrangers, a pour objet de développer et valider en France une série d’indicateurs de sécurité des soins en milieu hospitalier, appelés Patient Safety Indicators (PSI).

Préalablement au projet français, l’équipe projet HCL a participé aux travaux du consortium international, The International Methodology Consortium in Coded Health Information (IMeCCHI) qui ont conduit à une transcription en CIM-10 de la définition de 15 PSI parmi sur les 20 identifiés dans le cadre de l’initiative de l’AHRQ (définis pour leur part à partir de la CIM-9). L’objectif était de proposer une homogénéisation de la définition des PSI, en particulier à un niveau international.

Par ailleurs et concomitamment au projet mené en France, l’équipe projet HCL participe, au sous-groupe d’experts PSI du projet HCQI de l’OCDE. Le projet HCQI a pour ambition de produire un rapport proposant un panorama des systèmes santé des pays de l’OCDE basé sur la présentation des résultats d’une cinquantaine d’indicateurs collectés (dont les PSI) si possible annuellement par les pays participants. La participation de l’équipe des HCL au projet HCQI de l’OCDE contribue à alimenter le projet français (et vice et versa). Le processus de sélection des indicateurs à tester en France a en particulier bénéficié des réflexions du sous-groupe d’experts PSI.

pdf Série Études et Recherche - 93 - Développement d’indicateurs de la sécurité des (...) Téléchargement (256.1 ko)