Bilan des sources quantitatives dans le champ de la santé et de l’itinéraire professionnel

Marie-France CRISTOFARI

La question des conditions de travail depuis les années 1970 a suscité un développement de travaux quantitatifs et qualitatifs dans diverses disciplines, faisant émerger différents enjeux de santé dans l’environnement de travail. Chaque discipline et souvent plusieurs en coopération ont alimenté une réflexion avec des dimensions diverses en termes de secteurs, de références temporelles, de ressources collectées ou observées.

Des enquêtes ont été conçues, améliorées, et continuent de l’être, en interaction avec des analyses qualitatives et des connaissances épidémiologiques. Leur champ a été progressivement élargi, notamment à l’environnement et à l’organisation du travail. Des tests ont été intégrés sur l’auto-perception de la santé, ainsi qu’un ensemble de questions sur l’état dépressif de l’enquêté.

Les collectes de données quantitatives intersectorielles réalisées en coupes transversales donnent des mesures d’évolutions catégorielles d’une date à l’autre, mais sans possibilité d’individualiser, de caractériser et de comprendre les dynamiques de parcours et d’évolution liant la vie au travail et l’état de santé.

Deux enquêtes ont initié une nouvelle démarche d’observation intersectorielle des liens entre travail et santé dans une perspective longitudinale : Estev (Enquête « santé, travail et vieillissement »), en 1990 et 1995, est la première expérience réalisée dans sept régions ; Visat (Vieillissement, santé et travail), en 1996, 2001 et prévue en 2006, s’effectue dans trois régions du Sud de la France. Réalisées par les médecins du travail, toutes les deux ont été complétées par des données bio-métriques et des tests psychotechniques sur l’état des fonctions cognitives.

Le besoin s’est manifesté parmi les partenaires sociaux, notamment au sein du Cnis, de faire le point sur l’état des connaissances quantitatives couvrant le champ de la santé et du travail, avec le sentiment exprimé d’un accès parfois difficile aux résultats attendus pour des non spécialistes des statistiques.

Le rapport réalisé à la demande de la Drees et de la Dares, sous l’égide d’un conseil scientifique présidé par Serge Volkoff, apporte la matière et la commente. Une soixantaine de fiches synthétise l’essentiel des enquêtes donnant un « suivi » des populations, de leur travail ou/et de leur état de santé. Ce bilan conduit à des propositions d’amélioration pour enrichir et élargir ce champ des connaissances des liens entre itinéraire professionnel et santé.

Pour consulter le rapport et ses annexes, cliquer ici