Le pouvoir d’achat, la pauvreté et les inégalités de revenus préoccupent toujours aussi fortement les Français

La DREES publie les résultats de son dernier Baromètre d’opinion, réalisé du 14 octobre au 27 novembre 2019 auprès d’un échantillon de 3 030 personnes représentatif de la population adulte vivant en France métropolitaine. Les résultats présentés reflètent donc l’état de l’opinion des Français sur leur système de protection sociale avant le déclenchement de la crise sanitaire.

Fin 2019, 24 % des Français [1] jugent que les inégalités de revenus sont les inégalités les moins acceptables, suivies des inégalités d’accès aux soins (18 %) alors que, jusqu’en 2017, ces dernières devançaient les inégalités de revenus. La moitié des personnes interrogées se disent d’ailleurs « très préoccupées » par le niveau des salaires et le pouvoir d’achat, une réponse formulée par 6 ouvriers et employés sur 10, mais seulement 1 cadre et profession libérale sur 3.
En 2019, 66 % de la population estime que la solidarité devrait avant tout être l’affaire de l’État, des collectivités locales ou de la Sécurité sociale. Le rôle des individus et des familles dans la solidarité est plus souvent mis en avant par les 20 % les plus aisés.

Avant le déclenchement de la crise sanitaire, plus de 7 personnes sur 10 jugeaient « normal » que l’on dépense de plus en plus pour la santé et qu’il n’y a « pas de raison de limiter les dépenses car la santé n’a pas de prix », deux opinions en nette progression depuis 2013. À cette date, moins de 6 personnes sur 10 étaient de cet avis. Près des deux tiers des Français soutiennent une augmentation du RSA. En revanche, son ouverture dès 18 ans partage la population en deux : en 2018 [2] , environ la moitié des Français y est favorable tandis que l’autre moitié y est opposée. Les jeunes adultes de moins de 30 ans y sont plus souvent favorables que leurs aînés (6 sur 10).

L’âge moyen auquel les personnes interrogées envisagent de prendre leur retraite est passé de 61,3 ans en 2000 à 64,8 ans en 2019, cette augmentation ayant principalement eu lieu lors des années de réformes du système. Cet âge moyen anticipé de départ en retraite est nettement supérieur à l’âge auquel elles auraient souhaité partir « dans l’idéal », chez les moins de 40 ans (+5,4 ans) tout comme chez les 40 - 55 ans (+4,1 ans).

Les chiffres clés
Fin 2019…

• Moins d’un Français sur quatre pense que la société française est « juste » en 2019.
• Les inégalités de revenus sont jugées à la fois les plus répandues mais aussi les moins acceptables. À l’opposé, les inégalités liées à l’héritage familial ne sont quasiment pas citées.
• La moitié des Français sont très préoccupés par le niveau des salaires et le pouvoir d’achat : six personnes sur dix parmi les plus modestes et trois sur dix parmi les plus aisées.
• Près de neuf Français sur dix estiment que la pauvreté et l’exclusion ont augmenté en France depuis cinq ans.
• Pour 88 % de la population, les problèmes liés à l’environnement sont une source d’inquiétude (+8 points par rapport à 2016).
• Seules quatre personnes sur dix considèrent leur situation meilleure que celle de leurs parents au même âge et un tiers pensent que l’avenir sera meilleur pour leurs enfants ou les générations futures.
• 62 % de la population juge qu’il est « normal » que la France consacre un tiers de son revenu national au financement de la protection sociale, 22 % que ce montant est insuffisant et 16 % qu’il est excessif.
• 61 % des Français jugent qu’il est plus important de maintenir au niveau actuel les prestations sociales et les remboursements d’assurance maladie que de prendre des mesures pour réduire le déficit de la sécurité sociale (+9 points par rapport à 2015).
• Les trois quarts de la population s’estiment en bonne santé mais cela concerne plus fréquemment les personnes les plus diplômées et les plus aisées.
• Les Français sont surtout satisfaits des soins dispensés par les professionnels de santé exerçant en ville.
• Les actifs souhaiteraient partir à la retraite à 60 ans en moyenne, mais anticipent dans les faits un départ à 65 ans.
• Plus de 90 % de la population souhaite que le système d’assurance maladie et le système de retraite restent essentiellement publics.
• Deux tiers des Français sont favorables à une augmentation du revenu de solidarité active (RSA).

À télécharger :
« Le pouvoir d’achat, la pauvreté et les inégalités de revenus préoccupent toujours aussi fortement les Français » Synthèse des résultats du Baromètre d’opinion 2019 de la DREES, Raphaël Lardeux et Claudine Pirus, Les Dossiers de la DREES n°60

[1Pour faciliter la lecture, le terme « Français » désigne l’ensemble des personnes de 18 ans ou plus résidant en France, qu’elles soient de nationalité française ou non.1

[2Dernière année disponible, cette question étant posée un an sur deux.