Comptes nationaux de la santé 2003

Les Comptes de la santé, l’un des comptes satellites de la Comptabilité nationale, évaluent chaque année le montant de l’ensemble des postes de la consommation médicale. Ils décrivent le financement de la dépense courante de santé qui comprend des dépenses effectuées dans le secteur de la santé.
La dépense courante de santé atteint 168 milliards d’euros en 2003, soit en moyenne 2 732 euros par habitant. Le montant de la consommation de soins et de biens médicaux est de 144 milliards d’euros, soit une augmentation par rapport à 2002 de 6,6 % en valeur (3,8 % en volume).
Cette augmentation est plus élevée que celle observée l’année précédente, portant à 9,3 % contre 8,9 % en 2002 la part de la consommation de soins et de biens médicaux dans le Produit intérieur brut (PIB).
Étant donné leur poids prépondérant, les soins hospitaliers et en section médicalisées ont la plus forte contribution (2,7 point) à la croissance en valeur de la consommation de soins et de biens médicaux, suivis par les soins ambulatoires (2 points dont 0,9 point pour les soins de médecins) et les médicaments (1,4 point).
La dépense nationale de santé représente 10,1 % du PIB en 2003. Avec 9,7 % pour ce même ratio en 2002, la France se situait au cinquième rang des pays de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).
En vente à la documentation française

pdf Comptes nationaux de la santé 2003 Téléchargement (1.2 Mo)