Mortalité après hospitalisation pour motif cardio-vasculaire - Description et comparaison avec les causes de décès

JPEGCe Dossiers de la DREES présente deux études réalisées à partir de la base de données AMPHI (Analyse de la mortalité post-hospitalisation en France en 2008-2010 – recherche d’indicateurs par établissements).

La première étude décrit les principaux motifs cardio-vasculaires d’hospitalisation, ainsi que la mortalité à 30 jours et à un an. Parmi les patients décédés 30 jours au plus après une hospitalisation pour maladie de l’appareil circulatoire, trois sur dix avaient été hospitalisés pour maladie cérébro-vasculaire, deux sur dix pour insuffisance cardiaque et 14 % pour cardiopathie ischémique. La comparaison entre le motif d’hospitalisation et la cause initiale de décès montre qu’une cause de décès cardio-vasculaire n’est retrouvée que pour deux tiers de ces patients. Ces écarts sont dus aux finalités et règles de codage propres de chacun de ces recueils.

La seconde étude concerne les patients hospitalisés pour cardiopathie ischémique, dont un quart pour infarctus du myocarde. Les trois quarts des patients décédés à un mois et la moitié de ceux décédés à un an avaient un séjour initial pour infarctus du myocarde. Des différences de pronostic sont observées entre femmes et hommes.

Référence : Christine de Peretti (DREES), 2017, « Mortalité après hospitalisation pour motif cardio-vasculaire - Description et comparaison avec les causes de décès », Les Dossiers de la Drees n° 12, Mars.