Travail le week-end : comment s’organisent les parents de jeunes enfants ?

JPEGEn France métropolitaine, plus de 3,5 millions de parents d’enfants mineurs – autant de pères que de mères – travaillent au moins un week-end sur deux. À caractéristiques équivalentes, les mères travaillent moins souvent le week-end que les femmes sans enfant. En revanche, les pères et les hommes sans enfant ont la même probabilité d’être dans ce cas.

Les parents actifs le week-end bénéficient généralement d’un emploi du temps allégé en semaine. Cependant, ils sont confrontés à d’autres types de contraintes horaires, notamment lorsqu’ils travaillent le dimanche.

1,6 million d’enfants de moins de 6 ans (soit 39 % d’entre eux) ont un de leurs parents qui travaille le samedi ou le dimanche. Le week-end, ils sont alors, plus souvent que les enfants dont les parents travaillent uniquement du lundi au vendredi, gardés par l’autre parent ou confiés à leurs grands-parents. En contrepartie, en semaine, ils passent plus de temps avec leurs parents et moins de temps dans un mode d’accueil formel, surtout s’ils ne sont pas scolarisés. Enfin, les pères, au sein des couples qui travaillent le week-end, s’impliquent davantage que les autres pères actifs dans le partage des tâches de parentalité.

Référence : Jacques Bellidenty (DREES), 2018, « Travail le week-end : comment s’organisent les parents de jeunes enfants ? », Études et Résultats, n°1050, Drees, février.