Les systèmes de santé du sud de l’Europe : des réformes axées sur la décentralisation

Sylvie COHU et Diane LEQUET-SLAMA - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Cet article analyse les réformes des systèmes de santé mises en œuvre dans les trois principaux pays d’Europe du Sud depuis le début des années 80.

En Italie comme en Espagne, la décentralisation a constitué une orientation majeure de ces réformes. Les régions, en Italie, les Communautés autonomes, en Espagne, se sont vues accorder progressivement des dévolutions de compétences de plus en plus importantes dans le domaine de la santé, suivies de réformes visant à leur accorder une plus large autonomie fiscale.

Cette évolution a conduit dans ces deux pays à une différenciation des modes d’organisation des systèmes de santé selon les régions. Différent est le cas du Portugal où, bien qu’une déconcentration administrative ait été amorcée depuis 1993, l’État central conserve l’essentiel des compétences tant en matière de gestion que de financement.

Dans les trois pays étudiés, les inégalités d’offre de soins et de financement restent assez marquées, et le problème du rôle de l’État central pour garantir l’équité d’accès aux soins est souvent posé.

pdf Études et résultats - 475 - Les systèmes de santé du sud de l’Europe : des (...) Téléchargement (429.3 ko)