Les sorties du RMI : des motifs souvent multiples et imbriqués

Dominique DEMAILLY - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Parmi les allocataires du RMI de décembre 1996, 30% sont sortis du RMI un an plus tard. Deux tiers d’entre eux (ou éventuellement leur conjoint) ont obtenu
un emploi. L’autre tiers évoque une raison différente : le plus souvent, ils déclarent toucher, eux ou leur conjoint, une autre allocation. Ils peuvent aussi avoir connu un changement dans leur vie familiale, avoir rencontré un problème administratif, voire ignorer le motif de leur sortie. Mais surtout, les événements qui jalonnent les parcours individuels et leur perception par les allocataires montrent que les motifs de sortie sont souvent multiples et imbriqués.

pdf Études et résultats - 16 - Les sorties du RMI : des motifs souvent multiples (...) Téléchargement (279.3 ko)