Les services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) et l’offre de soins infirmiers aux personnes âgées en 2002

Sophie BRESSÉ - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Les services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) interviennent principalement auprès de personnes âgées dépendantes, pour différer une hospitalisation ou pour faciliter leur retour à domicile après un séjour à l’hôpital.

Entre 1980 et 2002, le nombre de places dans les 1 760 Ssiad financées par l’Assurance maladie est passé de 3 500 à 71 000. Plus des deux tiers de leurs usagers sont âgés de 80 ans et plus, deux tiers ont besoin d’aide pour la toilette et l’habillage, un quart est confiné au lit ou au fauteuil. 45 % d’entre eux souffrent de dépendance psychique. La plupart des actes effectués à domicile par les Ssiad, principalement des soins de nursing, le sont par des aides-soignants : ces derniers comptent pour 80 % du personnel soignant et assurent plus de 80 % des visites aux patients. Des infirmiers libéraux, rémunérés à l’acte par les Ssiad, sont sollicités pour assurer 13 % des visites, le plus souvent pour effectuer des actes médicaux infirmiers que seuls des infirmiers sont habilités à réaliser. Les deux tiers des départements comptent entre 2,15 et 3,5 soignants salariés par des Ssiad pour 1 000 personnes âgées de 70 ans ou plus. Cependant, pour étudier les disparités départementales de prise en charge infirmière des personnes âgées, on doit aussi tenir compte des soins qui leur sont dispensés par des infirmiers libéraux. Le sud de la France apparaît à cet égard nettement mieux doté que le nord en infirmiers libéraux pour la prise en charge des personnes âgées. Ce contraste nord-sud demeure quand on considère l’offre globale de soins infirmiers.

pdf Études et résultats - 350 - Les services de soins infirmiers à domicile (...) Téléchargement (567 ko)