Les services d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) : publics et modalités d’intervention

Rachelle LE DUFF - Centre régional d’études et d’actions sur les inadaptations et les handicaps (CREAI) Bretagne - Philippe RAYNAUD - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Près de trois enfants sur dix passés en commission départementale d’éducation spéciale (CDES) ont bénéficié d’un suivi par un service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD). Ces derniers se sont développés à partir des années 1990, de sorte que les enfants des générations les plus jeunes sont bien plus nombreux à y avoir eu accès. La probabilité d’être suivi par un SESSAD est très importante pour les enfants atteints d’une déficience motrice ou d’un polyhandicap et encore plus élevée pour les déficients sensoriels.

L’intervention des professionnels de ces services, reposant sur des équipes pluridisciplinaires, a lieu le plus souvent dans les locaux du SESSAD, dans l’établissement scolaire ou encore au domicile familial, mais elle peut aussi se dérouler, en fonction du projet d’accompagnement du jeune, dans une diversité de lieux (crèches, lieu de sport ou de loisirs…).

Par ailleurs, au cours de leur parcours de soins, les publics des SESSAD rencontrent une diversité d’autres acteurs et dispositifs.

pdf Études et résultats - 574 - Les services d’éducation spéciale et de soins à (...) Téléchargement (475.2 ko)