Les services d’aide à domicile dans le contexte de l’Allocation personnalisée d’autonomie

Thierry RIVARD - LERFAS et Université François-Rabelais - Tours

La demande d’aide induite par l’Allocation personnalisée d’autonomie constitue un facteur important de développement pour les services à domicile. Une étude monographique réalisée en 2004 dans quatre départements permet ainsi de caractériser le contenu et les modalités de ce développement. La croissance s’est surtout concentrée sur l’activité prestataire des organismes, avec une augmentation du temps de travail des salariés dans les quatre départements étudiés.

L’offre de services se partage de façon variable entre les centres communaux d’action sociale et les associations en fonction des caractéristiques des territoires, ruraux ou urbains, et de leur taille. Une grande part de l’activité de services est réalisée par des associations, qu’elles soient fédérées ou non, avec une gestion désormais plus souvent assurée par des salariés que des bénévoles.

L’offre de services repose également sur des modes différents de coopération entre les structures, qui vont de l’autonomie à la mise en réseau ou à l’intégration.

Les initiatives départementales favorisent par ailleurs le regroupement des structures, par exemple à travers des plates-formes de services. Les phénomènes de concurrence sont, quant à eux, plus ou moins régulés au plan local, que ce soit par une sectorisation géographique ou par une spécialisation en fonction des publics.

Des initiatives ont en outre été prises pour répondre aux problèmes de recrutement et la mensualisation se développe, mais les statuts d’emploi restent divers. Les besoins de formation apparaissent de plus en plus importants, à la fois pour étayer les savoir-faire et favoriser l’accès à un titre professionnel.

pdf Études et résultats - 460 - Les services d’aide à domicile dans le contexte de (...) Téléchargement (541.3 ko)