Les retraites en 2005

Alexandre DELOFFRE avec la collaboration de Cécile DINDAR - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

En 2005, 13,5 millions de retraités perçoivent une pension de droit direct et un million une pension de réversion seule. Les retraités de droit direct sont 3 % de plus qu’en 2004 et le montant de leur avantage principal croît de 0,7 % en euros constants, en raison de revalorisations supérieures à l’inflation en 2005 et d’un montant de pension en moyenne plus élevé pour les nouveaux pensionnés. Le recul des départs anticipés pour carrière longue conduit néanmoins à une diminution des effectifs de liquidants et du montant moyen de leurs pensions.

Les nouvelles pensions sont portées au minimum contributif pour les trois quarts des nouveaux pensionnés de la Mutualité sociale agricole salariés et 40 % de ceux de la Caisse nationale d’assurance vieillesse.

Les liquidations de pensions interviennent majoritairement à 60 ans dans le régime général et les régimes alignés, malgré les possibilités de départ anticipé. Dans les fonctions publiques, la moitié des liquidations ont lieu à partir de 60 ans. Cependant, cessation d’activité et liquidation de la pension coïncident généralement dans les fonctions publiques. Dans les régimes du secteur privé, la liquidation de la pension est plus souvent précédée d’une période de chômage, de préretraite ou d’invalidité.

Les départs avec surcote sont trois à cinq fois plus fréquents dans les fonctions publiques, que dans les régimes du secteur privé, mais avec un taux de majoration plus faible.

La décote concerne un faible nombre de nouvelles pensions du régime général et des régimes alignés, avec un pic de départs à 60 ans avec 20 trimestres de minoration.

pdf Études et résultats - 587 - Les retraites en 2005 Téléchargement (575.3 ko)