Les plans d’aide associés à l’Allocation personnalisée d’autonomie

Arnaud CAMPÉON et Blanche Le BIHAN - LAPSS, ENSP

Le point de vue des bénéficiaires et de leurs aidants

La façon dont sont mis en œuvre les plans d’aide à domicile associés à l’Allocation personnalisée d’autonomie (Apa) constitue le second volet de l’étude monographique menée en 2004 dans quatre départements, qui a analysé quarante situations de personnes âgées en recueillant leur point de vue et celui de leurs aidants.

La demande d’Apa a le plus souvent correspondu à la prise de conscience d’une rupture ou d’une dégradation de la situation de la personne âgée. L’élaboration du plan d’aide consiste alors à identifier ses besoins soit à partir d’une proposition initiée par l’assistante sociale, soit à travers une discussion prenant davantage en compte les souhaits de la personne âgée et de son entourage, et parfois en concertation directe avec les services d’aide à domicile.

La mise en œuvre du plan d’aide dépend étroitement, quant à elle, des liens entre les équipes médico-sociales et les services d’aide, des capacités concrètes qu’offrent ces derniers au niveau local, ainsi que des souhaits de la personne âgée concernant le choix de l’intervenant. Quant à l’articulation entre l’intervention des proches et celle des aidants professionnels, c’est un gage d’adaptation et de sécurisation de l’aide apportée. Toutefois, les conceptions du métier d’aidant à domicile sont diverses, allant d’une activité avant tout relationnelle à une activité plus orientée vers les soins, en passant par une polarisation sur les tâches domestiques alors souvent appréhendées comme un « gagne-pain ».

pdf Études et résultats - 461 - Les plans d’aide associés à l’Allocation (...) Téléchargement (528.1 ko)